La musique assistée par ordinateur a son laboratoire

FormationLa HEMU de Lausanne investit ses nouveaux locaux high-tech au Flon.

Le trio Trois Lacs teste l’acoustique des nouveaux studios de Flon 4.

Le trio Trois Lacs teste l’acoustique des nouveaux studios de Flon 4. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Maison du Peuple a Lausanne avait déjà des salles nommées Jean Jaurès et Rosa Luxembourg. Elle aura désormais une salle MAO – pour musique assistée par ordinateur, et aussi un studio Kattenburg, du nom d’une généreuse fondation mécène de la Haute École de Musique Vaud Valais Fribourg (HEMU). Installés dans les locaux fraîchement rénovés de Cercle ouvrier lausannois (COL), propriétaire de la Maison du Peuple, les nouveaux studios d’enregistrement à but pédagogique viennent combler une lacune de la HEMU et sont officiellement dénommés «Flon 4», quatrième site du campus du Flon. Même si les volumes semblent assez exigus, les 325 m² répartis sur deux niveaux réunissent un formidable concentré de technologie. Les régies sont équipées en numérique et en analogique. Les deux salles de prise de son (dont une permettant d’enregistrer jusqu’à 16 musiciens) sont hérissées de panneaux en bois absorbant les ondes sonores. Une isolation phonique optimale associée à une climatisation soignée garantit un confort idéal. La conception interconnectée fait de tous ces espaces un seul studio high-tech.

Equipement de choix

Perçu comme une nécessité et initié par l’ancien responsable des Musiques actuelles (MUA) de la HEMU, Stephan Kohler, le projet avait été esquissé en 2016 déjà. La formation des étudiants en musiques actuelles à la prise de son, aux contraintes d’une session d’enregistrement et à la maîtrise des logiciels de création numérique passe nécessairement par des lieux et des équipements adéquats. Ayant quitté l’institution en 2017, Stephan Kohler n’aura pas pu finaliser ce projet, mais il satisfait pleinement Sébastien Kohler (son frère), professeur de MAO, qui pourra former ses étudiants sur son impressionnant synthétiseur modulaire sans être un SDF du campus: «J’attendais ça depuis longtemps, souligne l’enseignant. L’environnement acoustique de la salle dédiée à la MAO offre des conditions d’écoute excellentes et répond aux exigences professionnelles. Il n’y a eu aucune concession sur le matériel.»

«La maîtrise de ces technologies digitales est indispensable sur le marché du travail»

L’investissement le prouve; il est devisé à 960'000 francs – dont 500'000 à la charge exceptionnelle du canton de Vaud et 250'000 de fonds privés, le reste étant pris sur les fonds propres de la HEMU –, et pourrait paraître disproportionné pour la section des MUA (six étudiants par année). À l’inauguration, Noémie Robidas, la nouvelle directrice de la HEMU, a cependant présenté Flon 4 comme un lieu au service de toute l’institution: «Dans le secteur de la musique à l’image, les musiciens provenant de tous bords se mélangent sans distinction pour développer des projets contemporains hybrides. La maîtrise de ces technologies digitales est indispensable sur le marché du travail.» Cette polyvalence mettra un peu de temps à se mettre en place, mais elle est déjà effective. «Un coup d’œil sur le planning d’utilisation démontre que le jazz est actuellement l’utilisateur majoritaire des studios, ce qui correspond aux proportions en matière de nombre d’étudiants», précise Mathieu Fleury, directeur administratif. Interrogé sur une apparente augmentation des coûts par rapport au projet initial, Mathieu Fleury la réfute en raison du changement de construction juridique et financière intervenu en cours de route: «Au départ, les travaux devaient être bien davantage pris en charge par le COL. Il y a au final une séparation complète entre le financement des studios et celui de la «coque» de ceux-ci, pris en charge par le COL dans le cadre de sa rénovation complète. Nous lui payons désormais un loyer, mais moins élevé qu’initialement prévu.»

Créé: 22.09.2019, 18h14

Articles en relation

Une école de percussions qui sort des sentiers battus

Gland Fondateur et directeur de GO n’Play, Olivier Gauthey a ouvert une école de musique où les formations sont adaptées à chacun. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.