Le club de jazz Chorus double la mise des pianos sur trois soirs

ConcertsÀ l’occasion de l’achat d’un nouvel instrument, la salle invite des paires de pianistes à entrecroiser leurs claviers.

Les pianistes Emil Spanyi (à gauche) et Bojan Z croisent leurs touches jeudi au club de jazz Chorus à Lausanne.

Les pianistes Emil Spanyi (à gauche) et Bojan Z croisent leurs touches jeudi au club de jazz Chorus à Lausanne. Image: Jean Pol STERCQ/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Troisième ou quatrième? Jean-Claude Rochat, patron du club de jazz lausannois Chorus, ne se souvient plus combien de pianos sont passés sous les voûtes de sa salle en 30 ans, mais le dernier est en place depuis dix ans. «La période représente 900 à 1000 concerts. Deux tiers avec piano, donc il y a environ 600 pianistes qui ont joué dessus, sans compter les soundchecks! Certains ne jouent pas très fort, mais d’autres s’en donnent à cœur joie… Pas facile de résister pour l’instrument.»

Le nouveau Yamaha C7 arrive ce mercredi et gagne en longueur et en ampleur par rapport à l’ancien, un C6. Profitant de cette passation de claviers, Chorus garde pendant trois soirs ses deux instruments pour inviter à des dialogues entre pianistes, reprenant une formule qui avait déjà croisé les doigtés de Thierry Lang et de Moncef Genoud il y a dix ans.

Les ogres de l'Est

Cette semaine, Bojan Z et Emil Spanyi ouvrent les feux jeudi avec l’ardeur qui les caractérise – «deux fous venus de l’Est», ose un Jean-Claude Rochat admiratif en évoquant ces ogres aux origines serbe et hongroise. Plus délicat et probablement plus mesuré, le vétéran lausannois François Lindemann s’allie vendredi avec Marie Krüttli, qui a d’ailleurs étudié avec lui et Emil Spanyi, pour un dialogue ciselé avec finesse.

Les raffinements se poursuivent samedi sur une scène qui devra trouver de la place pour un saxe, une basse et une batterie, afin d’accueillir les pianistes Hervé Sellin et Fanny Azzuro, auteurs de l’album «Passerelles» l’an dernier, célébration des ponts entre jazz et classique. Schumann, Debussy et Satie au menu, mais aussi Piazzolla et Bolling. (24 heures)

Créé: 05.06.2018, 21h21

A l'affiche de Chorus

Lausanne, Chorus
Du je 7 au sa 9 juin (21 h, sauf je 20 h 30)
Rens.: 021 323 22 33
www.chorus.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...