Renaud Capuçon donne vie aux Lausanne Soloists

ClassiqueAnnoncé il y a un an, l’ensemble à cordes du professeur de violon a répété pour la première fois à la Grange au Lac d’Evian pour préparer sa première tournée et son passage à Lausanne ce soir.

Renaud Capuçon (au centre)au milieu des jeunes archets de la HEMU de Lausanne.

Renaud Capuçon (au centre)au milieu des jeunes archets de la HEMU de Lausanne. Image: VQH/Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Est-ce une coquetterie française, un pied de nez à la Suisse, une saine prise de distance, ou tout simplement l’occasion qui fait le larron? Sans doute un peu de tout cela mélangé, toujours est-il que les premiers pas des Lausanne Soloists se déroulent exactement en face de Lausanne, dans le cadre luxueux et protégé de l’Hôtel Royal à Évian. Le nouvel ensemble à cordes de la Haute École de musique de Lausanne (HEMU), placé sous la direction artistique de Renaud Capuçon, son prestigieux professeur de violon, a la chance de pouvoir répéter pendant quatre jours dans l’écrin de la Grange au Lac, la miraculeuse salle de concert qui jouxte l’hôtel. «Pour nos débuts, il nous fallait un endroit calme, loin des bruits de la ville, avance Renaud Capuçon. Pour pouvoir créer une communauté soudée qui n’existait pas avant. Car pour se sentir bien, il faut vivre ensemble. Et travailler dès le départ dans une acoustique où tout s’entend, où tout sonne bien, permet aussi de façonner immédiatement l’idéal sonore que j’avais en tête.» C’est dans ce haut lieu musical que nous avons pu entendre les premières notes de l’ensemble.

La salle, immense, ne donne pourtant pas l’impression d’être froide et vide. Ce cocon boisé ferait plutôt penser à un violon géant, un endroit protecteur et résonnant pour les 22 musiciens à cordes réunis sur scène (12 violons, 4 altos, 4 violoncelles, 2 contrebasses). La «Sérénade» de Tchaïkovski emplit déjà l’espace avec une belle opulence. Renaud Capuçon est naturellement assis au rang du violon solo et dirige la répétition. Par moments, il laisse vivre et vibrer la musique sur de longues plages; à d’autres moments, il reprend quantité de détails, comme un véritable chef d’orchestre. «Vos pizzicatos sont un peu maigrichons! Et dans ce passage, on est sans tempo, mais il faut essayer quand même de lui donner une direction.»

De la phrase à l’archet

Très souvent, il montre au violon ce qu’il souhaite entendre, un accent, un phrasé, une couleur. Avec un retour quasi immédiat de la part des jeunes musiciens, très investis. Parfois, changeant de méthode, il lâche soudain son instrument au milieu d’une phrase et se lève pour donner un geste, un élan, de son archet fuselé. Dans la poignante mélodie du mouvement lent, il s’adresse aux violoncellistes: «Vous êtes en train de dire quelque chose de très profond, cette note doit être plus douloureuse. Pas «bouah-bouah», mais de la tenue!» Ils ne sont que quatre, mais ont une sacrée responsabilité: «Faites comme si vous étiez 30!» Une boutade, mais aussi un état d’esprit.

Après le délicieux repas servi au restaurant de l’hôtel, les affaires reprennent et il n’y a pas d’occasion de se reposer sous la férule du maître concertant. Dans le finale de la «Sérénade», l’orchestre teste une autre configuration, debout, avec les deuxièmes violons en face des premiers violons et les violoncelles à leur droite. «Jouez plus «al dente», 60% d’archet en moins!» recommande le maestro. Ça crépite, explosif. Mais après seulement quelques minutes, Renaud Capuçon arrête, consulte et conclut que l’effet n’est pas satisfaisant. «Est-ce parce qu’on a mangé, mais on ne retrouve pas du tout les mêmes impressions? Les repères sont brouillés.» Retour à la formation du matin, mais en restant debout. La masse des violons réunis a quelque chose de tellement confortable.

Dans Bach, c’est une autre paire de manches. Renaud Capuçon joue la partie soliste d’un concerto et dirige face à l’ensemble enrichi d’une claveciniste. Soudain, ça sonne tranchant et vif, loin des enrobages onctueux du romantisme russe. Le soliste demande aux musiciens de tenir l’archet un peu plus haut, pour avoir plus de souplesse, de se rapprocher de la tenue de l’archet baroque. «Cette musique est pleine de vitamine C, de joie de vivre. N’ayez pas peur de me couvrir!» Pas besoin de le leur dire deux fois, les chevaux fougueux sont lancés! (24 heures)

Créé: 06.02.2019, 17h31

Informations pratiques

Lausanne, Beau-Rivage Palace

Jeudi 7 février (complet).

Rens.: 021 321 35 21.

www.lausanne-soloists.ch

Débuts concertés d’une académie pour cordes

L’idée d’une académie pour cordes au sein de la HEMU est un projet de longue date, renouant avec l’esprit insufflé jadis par la Camerata de Lausanne de Pierre Amoyal, qui s’est depuis émancipée de l’école. Le lancement des Lausanne Soloists avait été officiellement dévoilé par Renaud Capuçon en février 2018, avec un appel à candidatures destiné aux étudiants et anciens étudiants. Pour le violoniste, supersoliste et grand amoureux de musique de chambre, l’expérience de l’ensemble à cordes le replonge dans des moments clés de sa jeunesse: «En 1997, à 20 ans, je faisais mon entrée comme 1er violon au Gustav Mahler Jugendorchester sous la direction de Claudio Abbado pour trois saisons, ça a bouleversé mon existence de musicien. Ce sont ces moments que je veux partager aujourd’hui.»

Après avoir examiné et auditionné les meilleurs dossiers le printemps dernier, le violoniste a concocté une tournée inaugurale en France et en Suisse. Le baptême public a eu lieu mercredi dans la salle boisée d’Évian. Les Lausanne Soloists font une escale très attendue
ce jeudi au Beau Rivage Palace de Lausanne (concert complet), puis se dirigeront vers Grenoble, Aix-en-Provence et Mougins. Une tournée estivale avec le même programme Bach et Tchaïkovski déjà prévu, dont une étape en Suisse, au festival de Tannay en août.

Matthieu Chenal

Articles en relation

Avec Renaud Capuçon, les Lausanne Soloists mettent les étudiants de la HEMU sur orbite

Classique Le violoniste dirigera de son archet un nouvel ensemble à cordes à vocation internationale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.