Passer au contenu principal

Andrew Bird a fini de gazouiller

Le chanteur américain sort «Are You Serious», un album aux visées pop évidentes, après les années «brocante». Interview

Andrew Bird lors d'un festival aux Etats-Unis en 2012.
Andrew Bird lors d'un festival aux Etats-Unis en 2012.
Keystone

Le genre de gars que l’on s’imaginait reconvertir le rouet de son arrière-grand-mère en instrument de musique et organiser une petite fête de danses en ronde dans la grange… Parmi les pionniers du renouveau folk, Andrew Bird, héritier érudit, joueur (au sifflet) et virtuose (au violon), n’a pourtant jamais mis le feu à la botte de foin. Là où Hugh Coltman avait son groupe The Hoax pour lui donner une descente et une contenance blues, où Charlie Winston avait la France comme bac à sable et Moriarty le tube Jimmy, notre drôle d’oiseau de l’Illinois peinait à sortir du nid de la confidentialité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.