Pour arroser l’été, pluie de notes sur le canton

ÉvénementVendredi 21 juin, la Fête de la musique prend ses aises dans les rues vaudoises. Tour de piste

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les bonnes idées n’ont pas de frontière. Sans doute que le ministre socialiste Jack Lang n’aurait jamais parié que «sa» Fête de la musique, lancée depuis Paris en 1982, connaîtrait presque 40 ans plus tard un succès si massif et durable. Mais c’est un fait: en sus de l’arrivée de l’été, le 21 juin est entré dans l’agenda de 120 pays comme la date où les musiciens amateurs plus ou moins qualifiés envahissent les rues, pour le bonheur divers des riverains plus ou moins mélomanes.

Ce vendredi, tout le canton de Vaud joue le jeu (voir programme ci-dessous). Mais c’est bien Lausanne qui s’impose depuis plusieurs années comme la cité amirale de ce rendez-vous, avec un budget de 380'000 francs, disputant même à Genève le statut de première ville romande – jeu inégal, la Cité de Rousseau possédant une épaisse enveloppe pour rémunérer les participants, ce à quoi se refuse Lausanne, bénévole du technicien à la tête d’affiche, selon le code de la très officielle «charte de la Fête de la musique». Depuis 2016, Fabrice Bernard est le président de l’association lausannoise.

Comment expliquer que la fête soit devenue un rendez-vous aussi suivi?
Essentiellement, grâce à la perception que le public porte sur nos artistes locaux. On ne le constate pas seulement à Lausanne: il existe une vraie revalorisation des musiciens suisses. Cela s’est d’abord vu dans les médias, puis dans les programmateurs et aujourd’hui dans le public. Il porte une crédibilité nouvelle sur l’offre locale, ce qui rend la fête plus intense et participative. Avoir professionnalisé quelques scènes, comme la place Centrale gérée par les Docks, est aussi un plus.

En quoi l’occurrence du vendredi ajoutera à l’affluence?
C’est mon premier vendredi dans l’organisation de la fête, je vais le découvrir! Le principal facteur est celui de la météo. Mais les années passées ont cartonné même un mercredi et un jeudi, avec 50'000 personnes au cours de la journée.

Faut-il privilégier des concerts ou des événements collectifs?
Les deux. Je considère la fête comme un point de convergence où chacun entre par sa fenêtre. Le public du Romandie trouvera de la curiosité à passer aussi à un karaoké ou à un bal country. L’offre est tellement pléthorique que des ponts se créent forcément. À ce titre, l’African Marketplace est un beau projet. Encadrée par des professionnels, la parade va se former à partir de cinq cortèges au départ de différents points de la ville. Elle traversera Lausanne, chacun pourra s’y joindre et un concert géant achèvera cette expérience collective sur l’esplanade de Montbenon.

On remarque une attention nouvelle envers les musiques traditionnelles.
Oui, Label Suisse a déjà démontré l’intérêt du public et des musiciens. La scène néofolk dépoussière le patrimoine et parvient à des formes très intéressantes, à la fois patrimoniales et contemporaines, portées par des artistes avec de grandes ouvertures artistiques, pas folklo au sens étroit du terme.

Les street stages, où chacun apporte son instrument et joue, ne sont-elles pas la «vraie» Fête de la musique?
Tout à fait. J’ai voulu coller à l’ADN originel en créant ces scènes. C’est un clin d’œil au projet initial où tout le monde pouvait jouer en bas de chez lui. Cela créait une cacophonie certaine, on ne pourrait pas avoir que ça, mais cette spontanéité un peu bordélique me plaît et faisait aussi partie de l’esprit des initiateurs.


Lausanne

Plus de 1800 musiciens, amateurs ou professionnels, sont attendus à Lausanne ce vendredi. De la place de l’Europe aux Docks, en passant par la cathédrale ou le Bar Club abc, 57 scènes accueilleront plus de 150 concerts en moins d’une journée! Sans compter les performances spontanées sur les «Street Stages» réparties en centre-ville. Notre sélection.

Visage Pâle
La figure grimée d’un maquillage «calavera», Visage Pâle cultive le mystère. Rien de morbide, pourtant, dans son electro-pop lumineuse où sa voix de tête côtoie des nappes synthétiques. Avec son premier album, «Holistic Love», entièrement conçu par ses soins, le Nyonnais Lars Martin Isler se met à nu sur des textes en français et en anglais. L’ex-chanteur de Tim Patience Watch – tête de proue de la scène rock nyonnaise au début des années 2000 – assouvit un désir qui l’habite depuis longtemps. Et concrétise un projet solo avorté il y a dix ans, suite à un désaccord avec une maison de disques. Le chanteur d’origine suédoise doit beaucoup à Cyril Pugin, guitariste du groupe de rock non moins nyonnais Alice Roosevelt, avec qui il a formé pendant un an le duo Holax qui lui a permis de renouer avec les planches. Avant de se re.lancer seul avec ses propres compositions. Fnac Lausanne, 16 h, et Le Romandie, 21 h

Donna Zed and Band
Grâce à des compositions pop rock sophistiquées, une voix envoûtante et un charisme naturel, la chanteuse et mannequin lausannoise Donna Zed a tapé dans l’œil – et surtout dans les oreilles – de Steve Hackett, guitariste de Genesis, et Steven Wilson du groupe de rock progressif Porcupine Tree. Ce dernier a même invité Donna à ouvrir quelques-uns de ses concerts lors de sa tournée européenne au début 2018. Après «Morphine» (2017), Donna Zed a publié le mois dernier «Surrounding Me», un deuxième EP influencé par la pop 90s. Place de l’Europe, 16 h 30

Gustav Académie
Gjon’s Tears, ce nom ne vous a peut-être pas échappé. Le chanteur de 20 ans a brillé sur les petits écrans lors de la dernière saison de «The Voice». En reprenant aussi bien Elton John que Daniel Balavoine d’une voix additionnant les octaves, il s’est hissé en demi-finale dans l’équipe de Mika. Accompagné de ses collègues musiciens de la Gustav Académie, projet initié par le musicien fribourgeois, il proposera ses propres compositions dans un registre indie-pop. Place Centrale, 18 h 45.

Caroline Alves
Découverte sur scène avec le rappeur jurassien Sim’s, la jeune chanteuse et guitariste biennoise d’origine brésilienne présente ses propres compositions avec «Unbound». Un premier EP aux sonorités electro-soul, qui met en lumière sa voix feutrée, inspirée d’Amy Winehouse ou Erykah Badu. En 2018, l’artiste de 21 ans a été nominée dans la catégorie pop au concours m4music. En attendant un nouveau projet, Caroline Alves a publié un nouveau single cette année, intitulé «Mamasaya» Place de la Louve, 19 h

Comme1Flocon
En à peine quatre titres publiés sur YouTube, le Lausannois de 21 ans s’est imposé comme une révélation du hip-hop suisse. Ex-membre du collectif 3e Mi-Temps, Comme1Flocon se lance désormais en solo, produit lui-même ses productions qui fleurent bon la trap américaine et le RnB moderne. Sur des textes en français, il mélange un flow aiguisé et un chant mélodieux autotuné. Nul doute que le rappeur installera une ambiance incandescente sur scène. Bar Club ABC, 22 h

Classique
De nombreux chœurs s’empareront des différentes églises de la ville tout au long de la soirée, dont l’Ensemble Vocal de Lausanne (Saint-Laurent, 21 h), dirigé par Daniel Reuss. Côté instrumental, le public pourra notamment visiter les grandes orgues de la cathédrale, à 14 h 30 et 16 h 30 avec les enfants, puis à 18 h et 20 h. À ne pas manquer également, l’excellent Trio Nuori qui joue des partitions féminines (15 h 30, hall central du CHUV) ou les toujours formidables Ministrings du Conservatoire de Lausanne (Débarcadère d’Ouchy, 18 h). Et plus insolite, le trio Air, Stings & Key qui réunit le piano, le violon et le thérémine (EML, site de Ribaupierre, 20 h 30).

Gros-de-Vaud
La musique se fête aussi dans les campagnes surplombant Lausanne. Bretigny-sur-Morrens accueillera ainsi huit groupes entre vendredi et samedi soir (www.zicabret.ch), tandis que le Chœur mixte La Voix des Chênes la fêtera sur la place du village de Rueyres vendredi soir.

Crissier Fanfares, jazz-bands et diverses auditions de piano, flûte ou percussions, dix représentations musicales animeront la salle de spectacle de Chissaz dès 16 h 30.

Alexandre Caporal


Riviera - Chablais

Montreux
La ville vivra la 10e Fête de la musique, vendredi, sous le Marché couvert, avec des artistes de renommée nationale. À 18 h, Phanee de Pool ouvrira les feux. Son humour et sa sensibilité musicale réjouiront les amateurs de chansons françaises et de poésie. À 19 h 45, ce sont deux corps de musiques qui envahiront la scène avec un spectacle en hommage à Charles Aznavour et à Johnny Hallyday. «C’est aussi une joie d’accueillir à Montreux l’Avenir de Saxon et l’Écho du Trient dans leur Aznallyday Tour 2019», explique Olivier Pittet, organisateur. À 21 h 15, la scène de la Fête de la musique accueillera Sophie Quay and the WaveGuards qui revient d’une tournée d’un mois en Asie avec de nouvelles chansons composées durant cette période asiatique. www.fete-de-la-musique.ch

Pour terminer la soirée, Voxset (le fameux groupe de beatbox) offrira au public les plus grands titres musicaux du cinéma uniquement avec des voix. Il y aura sur place de quoi se restaurer et se désaltérer. Tous les concerts sont gratuits.

Monthey (VS)
La 8e Fête de la musique ne se déroule pas sur un jour mais sur trois dans la cité chablaisienne. 60 groupes et 350 musiciens seront de la partie dans pas moins de 23 espaces de concerts (tous gratuits). Début des hostilités ce jeudi dès 11 h et jusqu’à 21 h, avec par exemple Elmore Stones à l’Awah à 12 h ou karaoké au Havana dès 20 h 30. Vendredi (16 h-1 h) Groove Factory à 18 h à l’Ayunta. Samedi (11 h-1 h), Vincent Barbone à 20 h 30 au Café du Cerf. www.montheytourisme.ch C.B./C.BO.


La Côte

Nyon
La manifestation gratuite débutera vendredi 21 juin sur la place du Château, avant de gagner toute la ville le lendemain. Vendredi soir, la fête débutera par un grand bal musette (La Guinguette d’Emile et Ginette, de 18 h à 22 h). Le collectif nyonnais Hapax, Orsette et Chaleur cosmique seront à l’esplanade des Marronniers. Samedi, onze scènes seront dispersées dans la ville. Il y en aura pour tous les goûts, mais le clou de la fête aura pour théâtre la grande tente de Rive-Est, redécorée. www.nyonmusique.ch

Morges
La fête se déroulera vendredi 21 et samedi 22 juin sur la place de l’Hôtel-de-Ville, ainsi qu’au Temple. Les concerts sur la place de l’Hôtel-de-Ville se dérouleront sans interruption grâce à trois scènes sur lesquelles s’enchaîneront les productions artistiques. Ainsi, une trentaine de groupes de la région appartenant à plus de quinze genres musicaux différents se produiront. Parmi eux, notamment: Huge Puppies, Velvetfish, Lamine m’Boup, Crux Sledge ou The Ground Shaker seront notamment de la partie. www.fdm-morges.ch

Bière Le Chœur mixte l’Espérance organise le vendredi 21 juin une soirée festive dans la cour des 3 Sapins. Dès 18 h 30, chanteurs et musiciens se succéderont sur scène. www.choeurmixtebiere.ch Y.M./R.C.


Nord - Broye

Yverdon
Si les Jeux du Castrum souffleront leurs 40 bougies en août, l’autre grand rendez-vous musical de l’été, c’est bien cette Fête de la musique qu’Yverdon accueille chaque 21 juin depuis Expo.02. à une toute petite exception près (en 2003). Est-ce parce que l’édition 2019 tombe un vendredi? Toujours est-il que l’événement a encore pris du volume avec plus de scènes ou lieux de production (une vingtaine), plus de concerts (une huitantaine) et plus de musiciens (220) qui déclinent la musique sous presque toutes ses formes, de l’opérette au punk, en passant par le reggae, le rock, le jazz ou encore la musique électronique. Tradition locale, la manifestation programme trois créations spéciales. Dont ce «Au cœur de nos ressemblances» qui va jouer avec la corde sensible des spectateurs. Ce spectacle regroupe une centaine d’enfants, issus de trois classes primaires de la ville, de la Fondation de Verdeil et de l’École de la rue des Philosophes. Ensemble, ils vont chanter et réfléchir à l’autre et à nos différences. www.lafmy.ch

Domdidier
La Fête de la musique de Belmont-Broye mettra des ensembles locaux à l’honneur, comme le groupe Kids Dance 2Bfit, l’Ensemble vocal L’Air de Rien ou les groupes Northfolk et Magic Music Men. Halle de Domdidier, dès 19 h 30

Payerne Pendant des années, le Red Pigs Festival marquait la Fête de la musique. Depuis 2018, il se déroule un peu plus tard. L’édition 2019 proposera notamment Earth Wind and Fire Experience, les Moonraisers et Klischee. Place de la Concorde, 27-29 juin F.RA./S.G.

Créé: 19.06.2019, 21h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.