Passer au contenu principal

La bourrasque jazz décomplexée de Jowee Omicil passe à Pully

Le souffleur canado-haïtien, qui vient de sortir l'album «Love Matters!» joue au CityClub samedi. Vibration positive attendue.

Jowee Omicil ou la capacité à faire exploser les couleurs du jazz.
Jowee Omicil ou la capacité à faire exploser les couleurs du jazz.
RENAUD MONFOURNY

L’art du mélange n’est pas donné à tout le monde, mais on peut compter sur les héritiers de la créolité pour en rehausser les joies. D’origine haïtienne, le Canadien Jowee Omicil est passé par toutes sortes de musiques avant de s’établir dans la grande maison du jazz, mais il n’en a pas abandonné beaucoup en cours de route. L’ancien protégé de Roy Hargrove arrive ce samedi au CityClub de Pully avec tous les signes d’un appétit féroce et joyeux.

Enregistrés lors d’une même session de quatre jours, ses deux derniers albums, «Let’s BasH!» paru l’an dernier, et le récent «Love Matters!» déploient une énergie tourbillonnante sur une palette où l’on croise aussi bien Thelonious Monk, Mozart, Fela Kuti ou Miles Davis. Depuis ses saxophones, à la clarinette et à la trompette, Jowee Omicil embrasse large. Les Caraïbes, l’Amérique du Sud, l’Afrique défilent dans ses élans qui le font emprunter au funk et à la soul.

Et ce n’est pas l’énergie qui lui manque comme l’ont constaté ceux qui ont assisté à la fête d’anniversaire de Quincy Jones concoctée par le Montreux Jazz Festival l’été dernier. Avec sa musique alliant gaieté et érudition chatoyantes, il incarne l’avenir d’un jazz décomplexé avec plus de liberté d’esprit qu’un Kamasi Washington. Un très beau rendez-vous du CityClub avec, en apéritif, la projection de son film coup de cœur, un «Ascenseur pour l’échafaud», de Louis Malle, avec la musique d’un certain Miles Davis.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.