Bryan Ferry remet son smoking des années 1920

MusiqueLe chanteur de Roxy Music revisite le passé, le sien compris, sur «Bitter-Sweet».

Bryan Ferry, crooner anglais féru de ragtime et de jazz.

Bryan Ferry, crooner anglais féru de ragtime et de jazz. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quel est l’avenir d’une rock-star septuagénaire? Le passé sans doute. Mais le constat n’a ici rien de sarcastique. Bryan Ferry, chanteur de Roxy Music, double la mise de cet apparent paradoxe sur l’album «Bitter-Sweet». D’abord en reprenant certains titres marquant de sa carrière, comme «Dance Away» de l’album «Manifesto» de 1979 ou «New Town» tiré de l’un de ses meilleurs enregistrements solo, «Bête Noire» en 1987.

Plus profondément, ensuite, en revenant à son amour d’un jazz suranné, empreint de ragtime, une flamme déjà déclarée sur le sublime et susurrant «As Time Goes Bye» de 1999. Le crooner y recycle son travail pour «Babylon Berlin», une série dramatique Netflix basée sur le roman de Volker Kutscher des années 20.

Dans des ambiances à mi-chemin entre le salon de thé légèrement dépravé et le cabaret au swing moiré, sa voix douceâtre et patinée fait des merveilles sur des réarrangements parfois ouvertement revendiqués de Kurt Weill et de son «Opéra de Quat’sous». L’Anglais avait déjà peaufiné cette approche musicale sur l’album «The Age of Jazz» de 2012, strictement instrumental à l’époque.

Sinuant avec élégance entre cuivres, bois, cordes, piano, bandonéon et même castagnettes, le héros anglais revient donc encore une fois à ses fascinations d’enfant des années 50, déjà empreint d’une innocente nostalgie qu’il magnifie aujourd’hui avec un lustre inédit. David Bowie, autre crooner anglais, avait esquissé un pas dans une direction similaire avec son titre «Bring Me the Disco King». Il n’avait pas persévéré.

Bryan Ferry, qui a lui aussi connu le fracas glam des seventies, réussit sa conversion définitive de gentleman superbement vieillissant. À visiter en live le 13 juin 2019 au KKL de Lucerne.

Créé: 11.12.2018, 22h24

L'album

«Bitter-Sweet»
Bryan Ferry and his Orchestra
BMG

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.