A Chamonix, le jazz tutoie les sommets

Festival Imaginé par André Manoukian, le Cosmojazz débute samedi.

Le Brévent est l’un des huit sites du festival. Sylvain Rifflet fera vibrer le public dans ce lieu magique le vendredi 29 juillet. 
CHRISTOPHE BOILLON

Le Brévent est l’un des huit sites du festival. Sylvain Rifflet fera vibrer le public dans ce lieu magique le vendredi 29 juillet. CHRISTOPHE BOILLON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Allier la beauté des paysages montagnards aux sons envoûtants du jazz. Tel est le mariage qui inspira la création du Cosmojazz Festival, en 2010, à Chamonix. Pour cette nouvelle édition, qui débute samedi, la recette n’a pas changé. De nouvelles salles de concert en plein air viennent s’ajouter à la liste des lieux inédits qui ont, par le passé, ravi les randonneurs mélomanes. C’est ainsi que l’alpage de Loriaz, à 2020 m d’altitude, accueillera la chanteuse albano-suisse Elina Duni. «On renoue avec les débuts du Cosmo. Après deux heures de marche, le public assistera à ce concert face à l’une des plus belles vues sur le Mont-Blanc», stipule André Manoukian, fondateur et organisateur du festival.

La programmation s’annonce encore une fois riche en découvertes. «On me demande souvent qui sont nos têtes d’affiche, poursuit-il. On n’en a pas! Et on s’en fiche. Ce qui nous intéresse, c’est de faire découvrir les gens qui sont en train de dessiner la tendance.»

Au pied du glacier d’Argentières

Le Franco-Camerounais Blick Bassy répond sans conteste à cette définition. Au pied du glacier d’Argentières, son chant, dans sa langue natale, le bassa, mêlé aux sons d’une guitare, d’un violoncelle et d’un trombone, enchantera les spectateurs. «Il s’agit d’une des plus belles découvertes musicales de l’année. L’écouter donne l’impression d’entendre la musique qui a donné naissance au blues.»

Pianiste perché et passionné de philosophie, André Manoukian insiste: «On ne cherche pas l’exotisme mais plutôt le retour vers ces musiques archétypales. C’est un festival de chamanes. On est dans l’incantation, dans la quête de cette connexion universelle entre le musicien et les éléments, les esprits.» Cette communion opérera aussi au belvédère de Planpraz. Là s’élèvera la voix grave d’Amira Medunjanin, la «Billie Holiday bosniaque», revisitant le sevdalinke, le chant traditionnel transmis par sa mère.

Au barrage d'Emosson

La Suisse n’est pas en reste. Puisque, face au barrage d’Emosson, le talentueux Jeremy Hababou, âgé de 26 ans seulement, dévoilera ses talents de pianiste. Suivi d’une autre pépite, quant à elle britannique: le trio Gogo Penguin.

Dès 17 h, la musique descend dans la vallée. Chamonix passe en mode jazzy. La scène du parc Coutet accueillera, tour à tour, le maître de la salsa Edwin Sanz ou encore nOx.3. Pour finir, le dimanche 31 juillet, par le quartet du maître des lieux, alias Dédé. Enfin, dans la Maison des artistes, la tradition de la jam-session battra son plein. «Dans le jazz, plus qu’une tradition, précise André Manoukian, c’est le moyen pour les jeunes talents de se faire connaître.» Comme l’a fait Guillaume Perret à New York. Aujourd’hui star du saxophone, ce dernier mènera ses propres jams, du 27 au 31 juillet.

Cosmojazz Festival Du 23 au 31 juillet, à Chamonix. Concerts gratuits. Plus d’informations sur //cosmojazzfestival.com/fr

Créé: 21.07.2016, 18h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.