Passer au contenu principal

À Champéry, vingt ans de Rencontres musicales qui mènent aux cimes

Le festival valaisan fête son anniversaire avec une affiche sobre et ambitieuse.

Le pianiste Olivier Cavé donnera deux récitals dans le cadre des 20e Rencontres musicales de Champéry.
Le pianiste Olivier Cavé donnera deux récitals dans le cadre des 20e Rencontres musicales de Champéry.
Marco Borggreve

L’histoire des Rencontres musicales de Champéry ferait penser à l’ascension d’un excursionniste amateur que la succession des rampes aurait transformé en alpiniste aguerri. Il y a vingt ans, un mélomane averti, Luis Mendes de Leon, décidait d’implanter dans ce versant du Val d’Illiez un festival quasi informel, destiné aux quelques passionnés qui prenaient leurs quartiers d’été dans le village. Depuis le geste fondateur, cette histoire modeste n’a cessé de grandir, de se professionnaliser, d’asseoir son statut et d’attirer des artistes venus de plus loin. Et un public qui compte toujours plus de Genevois. Alors certes, parmi les mastodontes que sont d’autres festivals alpestres de la région, ces Rencontres présentent un appareillage bien plus modeste, mais elles parviennent en échange à cultiver une convivialité et une proximité tout à fait enviable entre musiciens et public.

Deux décennies de retrouvailles musicales, cela se fête. Et ce sera fait dès le 28 juillet, avec un programme qui en impose déjà par sa voilure: «Nous sommes passés de huit concerts déployés en deux semaines à quatorze pour trois semaines de festivités», note la co-programmatrice et vice-présidente de l’événement, Véronique Vielle. Une plongée plus profonde dans le programme nous place face à de nombreuses propositions à ne pas manquer. À commencer par les deux créations mondiales qui ouvrent et clôturent le festival. Soit «Les Dents du Midi», pièce pour solistes, chœur et orchestre de Kerry Woodward qui s’inspire de la vue imprenable qu’offre Champéry sur ces cimes mythiques. Et puis «Anima Aeterna», œuvre de Marie Christine Raboud, crée par le Trio Nota Bene, dont les membres sont tous d’origine valaisanne.

Figures musicales de la région

Cette attention aux figures de la région est d’ailleurs un trait distinctif qui a marqué l’histoire des Rencontres. On le retrouve cette année également avec la venue de l’excellent Olivier Cavé, pianiste qui donnera deux récitals – les 6 et 7 août – traçant une diagonale qui passe de Scarlatti à Beethoven, et touche des pièces de Haydn, Clementi et Mozart. D’autres solistes valaisans? Ce sera la violoncelliste Estelle Revaz, ou encore la pianiste Béatrice Berrut, qui épaulera en récital la violoniste Rosanne Philippens. Relevons encore que les Musiciens de l’Orchestre royal de chambre de Wallonie donneront trois concerts, sous la direction du pianiste Frank Braley. Ajoutons enfin un projet plus que suggestif: le Geneva Brass Quintet de Christophe Sturzenegger donnera un concert au sommet du téléphérique de la Croix de Culet. Une manière, encore une, pour s’élever vers les sommets.

20e Rencontres musicales de Champéry, du 28 juillet au 17 août. Val d’Illiez, Infos: rencontres-musicales.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.