Passer au contenu principal

Le classique dans toutes ses nuances à Verbier

Au Valais, les destins artistiques insolites côtoient ceux des stars. Reportage.

Daniel Harding dirigeait samedi les jeunes musiciens du Junior Orchestra de Verbier.
Daniel Harding dirigeait samedi les jeunes musiciens du Junior Orchestra de Verbier.
ALINE PALEY

A Verbier, on le croise partout, sans relâche. Exposé en nombre sur les parvis des salles de concert ou arrimé solidement sous les aisselles des promeneurs mélomanes, le programme du festival qui a ouvert ses portes vendredi passé tient de l’objet fétiche le plus en vogue du moment. Le visiteur qui se frotterait pour la première fois à la manifestation trouverait là, dans ce vade-mecum imposant, tout ce qui fait le poids spécifique du Verbier festival. Soit une enfilade effarante de figures aux destins divers: des musiciens qui ont laissé des traces profondes dans l’histoire récente de la musique classique aux interprètes qui marquent le présent, des solistes qu’on suit comme les plus belles des promesses à ceux qui doivent encore tout bâtir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.