Passer au contenu principal

«La clémence de Titus», fable morale sur l’immoralité du pouvoir

A Lausanne, on ne peut mieux rendre hommage à l’opéra de Mozart.

Le traître Sextus (Yuriy Mynenko) prêt au sacrifice devant Titus (Paolo Fanale)
Le traître Sextus (Yuriy Mynenko) prêt au sacrifice devant Titus (Paolo Fanale)
Alan Humerose

Rome, 80 ap. J.-C., Titus a répudié Bérénice pour raison d’État. Au cours de La clemenza di Tito de Mozart, l’empereur va porter son dévolu sur Servilia, aimée d’Annius d’un amour réciproque, puis sur Vitellia, qui, croyant avoir perdu sa chance d’accéder au trône, convainc Sextus d’assassiner Titus. Le plan échoue; Mozart triomphe.

À l’Opéra de Lausanne depuis dimanche, tout y est comme dans un péplum: la pompe impériale avec statues monumentales, maquette de Rome, thermes moites aux esclaves lascifs, mais aussi noirceur de la cendre criminelle. Ce kitsch assumé par Fabio Ceresa (mise en scène) et Gary McCann (décors, costumes) est démenti par de subtils anachronismes: un parfum d’architecture mussolinienne, l’empereur en veston blanc…

Tout y est musicalement aussi: Paolo Fanale, en Titus déchiré par les perversions du pouvoir, livre un chant généreux et sensible. Sa confrontation bouleversante avec le Sextus de Yuri Mynenko, contre-ténor héroïque à la musicalité infaillible, ne saurait éclipser la perfidie de Salome Jicia (Vitellia), l’élégance de Sylvia Schwartz (Servilia), l’ardeur juvénile de Lamia Beuque (Annius). Diego Fasolis fait sourdre de l’OCL le faste luxueux comme l’acidité caustique des chantages amoureux. Dans cet ouvrage de commande (couronnement de Léopold II), Mozart se coule dans le moule de l’hommage royal, à l’image de Sextus enfermé dans celui de la statue de Titus. Mais n’y a-t-il pas quelque irrévérence à rendre le suspense insurrectionnel au 1er acte bien plus palpitant que la consonante clémence du prince?

----------

Lausanne, Opéra Me 21 mars (19 h), ve 23 (20 h), di 25 (15 h), me 28 (19 h) Rens.: 021 315 40 20 www.opera-lausanne.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.