La comédie musicale de Bowie prévue à Londres

Royaume-UniLe spectacle «Lazarus» du chanteur disparu en janvier sera joué pendant trois mois dans la capitale dès fin octobre.

La comédie musicale avait été donnée en décembre à New York. David Bowie avait fait sa dernière apparition publique lors de l'avant-première.

La comédie musicale avait été donnée en décembre à New York. David Bowie avait fait sa dernière apparition publique lors de l'avant-première. Image: Archives/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La comédie musicale «Lazarus», co-créée à New York par David Bowie et Enda Walsh et mise en scène par Ivo van Hove, sera jouée à Londres pendant trois mois à partir du 25 octobre, a annoncé lundi la production.

Cette comédie musicale est inspirée du roman de science-fiction de Walter Trevis, «L'Homme qui venait d'ailleurs», qui est déjà devenu en 1976 un film dans lequel David Bowie tenait le rôle principal.

Dernier album

Intégralement composée par la star britannique, elle présente notamment sur scène «Lazarus», le premier titre de son 25e et dernier album «Blackstar» que David Bowie avait lancé le 8 janvier 2016, jour de son 69e anniversaire, sans que le public ne sache qu'il était sur le point de perdre, deux jours plus tard, un combat de 18 mois contre un cancer.

L'icône du rock était d'ailleurs apparue pour la dernière fois en public le 7 décembre à New York lors de l'avant-première de cette comédie musicale qui s'y est jouée pendant deux mois à guichets fermés. Il s'était alors évanoui en coulisses, selon le metteur en scène Ivo van Hove.

Mettre en scène sa propre mort

«Lazarus» suit les péripéties de Thomas Newton, interprété à New York comme à Londres par Michael C. Hall, connu pour la série «Six Feet Under» et pour avoir incarné le tueur en série «Dexter» dans la série TV éponyme.

Thomas Newton joue un extraterrestre à visage humain qui se retrouve seul sur Terre, «incapable de mourir», jusqu'à l'arrivée «d'une autre âme perdue qui pourrait le libérer», décrit la production.

«Avec "Lazarus", il est pour moi tout à fait clair que Bowie a voulu mettre en scène sa propre mort», avait déclaré Ivo van Hove au moment du décès de l'artiste.

«La pièce, qui commence par cette phrase: "look, I'm in heaven" ("Regarde, je suis au paradis"), a été écrite dans une urgence existentielle manifeste», avait ajouté le metteur en scène, l'un des derniers à avoir travaillé avec la légende du rock. (afp/nxp)

Créé: 25.07.2016, 18h23

Articles en relation

Sortie prochaine d'un album inédit de Bowie

Musique Une galette, enregistrée lorsque le génie britannique de la musique s'était plongé dans la soul américaine, sera édité dans son intégralité. Plus...

Les pièces d'art moderne de Bowie aux enchères

Artistes L'un des joyaux de la collection privée d'art moderne du chanteur britannique est un tableau «Air Power» de Jean-Michel Basquiat. Plus...

Réunis par centaines pour un dernier adieu à Bowie

Berlin Des centaines de fans se sont rassemblés dans le studio Hansa, situé dans le quartier de Kreuzberg, à deux pas de l'ancien Mur de Berlin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...