Passer au contenu principal

Le concert de Charles Lloyd à Montreux en 1967 enfin publié

Sa prestation mythique enfin portée au disque, le saxophoniste joue vendredi à JazzOnze+.

Un quartet mythique sur la scène du Montreux Jazz Festival en 1967. De g. à dr.: Charles Lloyd, Keith Jarrett, Ron McClure et Jack DeJohnette.
Un quartet mythique sur la scène du Montreux Jazz Festival en 1967. De g. à dr.: Charles Lloyd, Keith Jarrett, Ron McClure et Jack DeJohnette.
FRANÇOIS JAQUENOD

Souvent signalé, mais (presque) jamais entendu… On pensait ce concert définitivement enfoui dans les mémoires de quelques jazzfans vétérans.

Après 54 cuvées du Montreux Jazz Festival, la mythique prestation du Charles Lloyd Quartet lors de l’édition inaugurale de la manifestation – le 18 juin 1967 – ressurgit enfin des placards où elle dormait. Lors de cette formule inaugurale consacrée à un concours européen d’orchestres, le groupe du souffleur américain se posait sur la Riviera comme la seule équipe professionnelle et rémunérée de la manifestation.

Cette publication tardive ne relève toutefois pas de l’anecdote puisque le saxophoniste et flûtiste est alors au sommet de sa gloire. Son album live «Forest Flower», l’un des plus gros succès discographiques du jazz, vient de sortir l’année précédente et Charles Lloyd, célébré jusqu’aux hippies, se retrouve sur une orbite stratosphérique pour un jazzman.

À Montreux comme à Monterey, Keith Jarrett irradie au piano, Jack DeJohnette éclate à la batterie, mais c’est Ron McClure qui assure à la basse (et non Cecil McBee). Quant au souffleur, il tutoie toujours le blues et les étoiles. Comme il devrait encore le faire ce vendredi à Lausanne à JazzOnze+.

Un grand album vaudois!

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.