Passer au contenu principal

La Dame de la mer chante son amour impossible

René Falquet a mis en musique le drame d’Ibsen sur un livret adapté par François Debluë. Création à Vevey.

De gauche à droite, Frédéric Meyer de Stadelhofen (Wangel), Hélène Pelourdeau (Ellida) et Stephan Imboden (le Marin) en répétition à Vevey.
De gauche à droite, Frédéric Meyer de Stadelhofen (Wangel), Hélène Pelourdeau (Ellida) et Stephan Imboden (le Marin) en répétition à Vevey.
Oriental-Vevey

«L’amour parfois/paraît château de sable/que la moindre vague entame/et que les suivantes déferont.» Le docteur Wangel chante ces paroles déchirantes en voyant sa femme hantée par son amour de jeunesse, un marin qui revient la retrouver. Divisée entre son serment passé et son engagement familial, Ellida est «La Dame de la mer» de la pièce d’Henrik Ibsen, dont René Falquet rêvait de composer la musique de scène.

Au fil d’un échange fécond initié il y a six ans avec François Debluë, l’idée de créer un opéra sur cette trame fait son chemin. Le poète de la Fête des Vignerons 1999 s’est proposé de resserrer la pièce pour en faire un drame lyrique (Éd. L’Age d’Homme). «Dès la première découpe, j’ai été séduit, reconnaît René Falquet. C’est toujours les mots et le rythme du texte qui me dictent la musique.»

Pensé pour orchestre de chambre, l’ouvrage trouve difficilement son port d’accueil. C’est finalement l’Oriental à Vevey qui héberge la création mise en scène par François Marin, dans une mouture resserrée: quintette à cordes, accordéon et percussion. Si l’histoire est riche en fantômes (le Marin, l’épouse décédée de Wangel, l’enfant mort-né d’Ellida), la partition convoque aussi son lot de fantômes musicaux, à commencer par Wagner, Britten, Grieg, Ravel et Debussy. «Ma musique, volontairement ou non, utilise les archétypes de mes prédécesseurs, avoue René Falquet. Avec sa forme en dialogues parlés entrecoupés d’airs, cet opéra rappelle les actions en musique qui sont à la naissance de l’opéra.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.