L’ensemble Chiome d’Oro, en voix et lumière

MusiqueA l’abbaye de Bonmont, l’oratorio baroque «Giona» retrouve ses couleurs dans un spectacle augmenté par une mise en lumière.

Chiome d’Oro en répétition à l’abbaye de Bonmont

Chiome d’Oro en répétition à l’abbaye de Bonmont Image: B. ARCHINARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le peloton nourri des compositeurs italiens oubliés de tous et qui ont participé pourtant aux fastes de quelques petites villes transalpines, il y a lui, Giovanni Battista Bassani. De cette figure discrète du baroque péninsulaire il ne reste que de rares traces et quelques notes biographiques faisant rebondir son nom de Carrare à Bergame, où il endossa le costume de «maestro di cappella». Puis il y a ceci: l’homme a présenté un jour de 1689 l’oratorio Il Giona à la cour du duc François II, qui régnait alors sur Modène, épicentre européen de cette expression lyrique particulière.

Petit bijou de l’art baroque, cette œuvre demeure aujourd’hui tout aussi oubliée que son auteur. Autant dire que sa résurgence, qui prendra forme dès ce soir dans le cadre austère et suggestif de l’abbaye de Bonmont, représente une occasion unique pour en redécouvrir les traits. On doit ce retour en grâce à l’ensemble Chiome d’Oro, formation aux effectifs variables qui a vu le jour en 2009 sous l’impulsion de la cantatrice Capucine Keller et du claveciniste et chef Pierre-Louis Rétat. Le projet conçu par cette troupe qui ne jure que par l’interprétation sur instruments d’époque a ceci de particulier qu’il dépasse la simple remise en route de l’oratorio de Bassani. «Nous avons voulu un spectacle capable de plonger les spectateurs dans la dramaturgie de cette pièce, note Capucine Keller. C’est pourquoi nous avons fait appel à David Debrinay pour qu’il conçoive une mise en lumière de l’espace et donne aux murs de l’abbaye des teints qui accompagnent et soulignent à la fois les contenus de l’oratorio.»

En faisant appel à dix-huit musiciens, dont cinq cantatrices et chanteurs, Chiome d’Oro présente là sa production la plus importante. Et avant le concert, on pourra préparer l’immersion baroque à la «buvette bucolique» ou aux côtés des sculptures de Jo Fontaine exposées sous les voûtes de l’abbaye.

«Giona» Avec l’ensemble Chiome d’Oro et David Debrinay (lumières), abbaye de Bonmont, Chéserex (VD). Dès ce soir et jusqu’au 25 juin à 21 h 30. Rens. www.chiomedoro.com

Créé: 20.06.2016, 17h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.