Florent Pagny, 55 ans, fait son show

ConcertIl soigne son look avec autant de soin que son compte en banque. Mercredi, le chanteur de «Savoir aimer» sera sur la scène de l’Arena.

Le chanteur français Florent Pagny, en concert au festival Rock Oz'Arènes d'Avenches, en 2015.

Le chanteur français Florent Pagny, en concert au festival Rock Oz'Arènes d'Avenches, en 2015. Image: Maxime Schmid

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Patagon, Floridien, Français – du moins lorsqu’il fait coach pour The Voice – et, désormais, Portugais. Parce qu’il fait bon vivre au pays des azulejos? Parce que le régime fiscal y est meilleur! Et c’est lui qui le dit, voyageur soucieux d’échapper aux impôts de son pays natal. Royalties, fortune, succession… On le taxe trop, tel est son grief. Mais s’il ne reste que la musique en guise d’héritage, que nous laisse le parangon de la chanson «engagée», brocardé jadis par Florent Brunel, grinçante parodie des Inconnus?

Florent Pagny, c’est tout de même trente ans de carrière. Depuis 1987, lorsque, la coupe courte et le timbre haut, le jeune Florent, acteur à la petite semaine, 26 ans d’âge, livrait son tout premier titre. N’importe quoi, fameux succès. Trois ans plus tard, affublé d’une mèche vieille France à peine contredite par des boucles d’oreilles de gitan, l’amant de Vanessa Paradis se venge de la Presse qui roule, celle qui lui «casse les couilles». Un personnage est né.

Nouvel album en 2017

Pour Rester vrai, l’artiste se laisse pousser la moustache et s’empare, en 1994, du Caruso de Lucio Dalla. Sous le pathétique ampoulé couve un brin de sentimentalisme. Le public s’attache. Mais ce n’est qu’en 1997 que Pagny devient une star. Son poil facial un peu plus «négligé», la chevelure blonde coiffée en pétard, l’allure est celle, bien sympathique, d’un poussin sorti de l’œuf. Dorénavant, Pagny n’écrit plus. Il a confié la tâche à Lionel Florence. Avec Pascal Obispo aux compositions, Savoir aimer s’impose comme son plus grand tube.

2003. Pagny porte le bouc au menton et se laisse pousser les cheveux. Il chante Ma liberté de penser. Les impôts, pas trop pour lui, c’est compris. Quelques petits tours auprès du public sud-américain, des albums de reprises (RéCréation, Pagny chante Brel), et revoilà notre homme dans l’actualité francophone. «Laissons nous vivre/le présent d’abord/un instant plus fort» constitue le refrain de son nouvel album, Le présent d’abord. L’année 2017 s’annonce en fanfare. «Prends, prends, sans détour», enjoint le chanteur. Florent Pagny a pris l’oseille et s’est tiré. Pour qui veut l’écouter, c’est mercredi soir à l’Arena.

(24 heures)

Créé: 24.10.2017, 18h59

Articles en relation

L'exil fiscal de Pagny indigne le gouvernement

France Le projet du chanteur de s'installer au Portugal pour raisons financières a provoqué jeudi l'ire des autorités de l'Hexagone. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.