Passer au contenu principal

La Folia de Rougemont fait le tour d’Europe

Le 19e festival baroque montre la variété des musiques anciennes par d’excellents interprètes.

Bertrand Cuiller et son ensemble Caravansérail, en concert à Rougemont samedi 8 juin
Bertrand Cuiller et son ensemble Caravansérail, en concert à Rougemont samedi 8 juin
Jean-Baptiste Millot

Rien n’est laissé au hasard dans la programmation de Capucine Keller pour la Folia traditionnelle de Pentecôte à Rougemont. Le petit festival baroque du Pays-d’Enhaut n’en finit pas de faire mouche, avec des moyens modestes, en invitant la crème des ensembles de musique ancienne sans jamais se répéter. Les festivités débutent ce jeudi 6 juin dans l’église Saint-Nicolas avec un jeune collectif issu de la HEM de Genève, Le Petit Trianon, qui reconstitue l’ambiance d’une soirée parisienne au XVIIIe siècle autour de Couperin et ses contemporains. La France sera aussi au cœur du concert de l’ensemble Doulce Mémoire dimanche 9, mais à la cour de François Ier, en montrant le contraste des musiques intimistes de la Chambre du Roi et celles, festives de la cour, dénommée l’Écurie du Roi!

Tout aussi contrastée voire cocasse, les musiques instrumentales du XVIIe siècle allemand font la part belle aux effets imitatifs, de guerre ou de nature, restitués avec tout le relief de la violoniste bernoise Meret Lüthi et ses Passions de l’âme (lu 10). L’ensemble français Caravansérail de Bertrand Cuiller s’est fait connaître par un extraordinaire album il y a deux ans, «A Fancy» (Harmonia Mundi), magnifiant la tradition anglaise des masques, airs, intermèdes de la fin du XVIIe siècle, avec la bouleversante soprano écossaise Rachel Redmond (sa 8). Plus surprenant, Le Baroque Nomade explore les musiques traditionnelles et savantes des fêtes juives du sud de l’Europe.

De ce panorama des grandes nations, la claveciniste Violaine Cochard en reprend les grandes lignes françaises et germaniques dans son récital de samedi matin intitulé «Le clavecin européen», en y ajoutant l’Italie hispanisante de Scarlatti. Enfin, lundi matin, Vincent Thévenaz vient activer les nouveaux tuyaux de l’orgue de l’église de Rougemont, en dialogue avec les tuyaux plus fins de la flûte de Pan de Michel Tirabosco.

----------

Rougemont, église Du 6 au 10 juin Rens.: 026 925 11 62 www.festival-la-folia.com

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.