Le Gstaad Menuhin Festival honore Paris

La programmation 2019 fait le pari de séduire le public en s’inspirant de la capitale française.

Le pianiste Bertrand Chamayou, artiste en résidence à Gstaad cet été, a concocté six programmes captivants. Image: Marco Borggreve

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’incendie de Notre-Dame est venu rappeler combien Paris reste encore une ville qui concentre en elle une somme de monuments et de mythes. Paris attire, Paris rayonne, et jusque dans l’Oberland bernois. Cet été, après une édition 2018 placée sur le thème des Alpes, le Gstaad Menuhin Festival lorgne la capitale française. L’occasion pour Christoph Müller d’oser une programmation à forte dominante tricolore, ce qui ne va, semble-t-il, pas sans risque. «En Suisse alémanique, le répertoire français n’est pas naturellement joué. Il y a clairement une distance et mon but est justement de construire des ponts entre ces deux espaces, alors que l’univers francophone commence à quelques centaines de mètres de l’église de Saanen!»

Christoph Müller s’est attelé à convaincre ses artistes fidèles à aborder la musique française, avec des succès éclatants quand on voit Sol Gabetta défendre le rare «2e Concerto pour violoncelle» de Saint-Saëns (le célébrissime «1er» est donné deux fois!), le clarinettiste Andreas Ottensamer aborder Messiaen, Maurice Steger ressusciter un salon parisien vers 1730, ou l’orchestre de l’Opéra de Zurich afficher «Carmen».

Certains interprètes restent cependant imperméables à l’esprit français, à l’image d’András Schiff jouant Bach, Klaus Florian Vogt héraut wagnérien avec l’Orchestre National de Lyon, ou Nuria Rial et Cecilia Bartoli, maquées à Vivaldi. D’autres se souviennent que Mozart ou Stravinski ont passé par Paris. Et le directeur artistique de rappeler que Paris a représenté une étape essentielle pour Yehudi Menuhin, fondateur du festival, puisqu’il y a rencontré son mentor Georges Enesco.

Christoph Müller fait aussi venir un escadron de musiciens de France, à commencer par Bertrand Chamayou, artiste en résidence, qui propose six magnifiques programmes: «Il a été une source d’inspiration pour construire des contrastes dans les concerts de musique de chambre.» On croisera aussi des pointures comme Hervé Niquet, Patricia Petibon, Christophe Rousset, Jean Rondeau, Adam Laloum, le Quatuor Modigliani, Gautier Capuçon avec l’Orchestre philharmonique de Radio France. Et un organiste: Olivier Latry, titulaire de Notre-Dame, qui vient faire résonner l’orgue, plus modeste, de Saanen.


Gstaad Menuhin Festival
Gstaad et Saanen
Du 18 juillet au 6 sept.
Rens.: 033 748 81 82
www.kulturticket.ch
www.gstaadmenuhinfestival.ch

Créé: 29.04.2019, 11h10

Articles en relation

Le Festival Menuhin de Gstaad aime la Suisse

Classique Dans les préalpes bernoises, plus qu’à Verbier ou à Lucerne, les artistes «du cru» sont à l’affiche. Plus...

Le Gstaad Menuhin Festival se souvient des Alpes

Musique La force de la nature est au coeur de la programmation de Christoph Müller cet été. Plus...

Le fisc bernois épargne les milliardaires de Gstaad

Enquête Les bénéficiaires de forfaits fiscaux ont été taxés par certains Cantons sur la base de dépenses très faibles. Une pratique contraire aux règles fixées par la Confédération Plus...

À l’ombre de ses palaces, Gstaad est en mouvement

Escapade Nouvelle télécabine, tourisme interactif, hôtels aux concepts novateurs: le Saanenland va de l’avant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.