Passer au contenu principal

Hans Zender traverse le mille-feuille du temps

Le compositeur allemand est invité par l’HEMU pour l’exécution de sa lecture du «Winterreise» de Schubert. Coup de fil avant sa venue à Lausanne.

Hans Zender, 80 ans cette année, a traduit toute la modernité de Schubert dans son orchestration du «Voyage d'hiver»
Hans Zender, 80 ans cette année, a traduit toute la modernité de Schubert dans son orchestration du «Voyage d'hiver»
Wolfram Lamparter

A 80 ans, Hans Zender est un compositeur fêté de partout. Chaque jour ou presque, un concert affiche l’une de ses œuvres, mais la plus jouée de toutes est, sans conteste, sa version pour petit orchestre du Winterreise de Franz Schubert, que l’ensemble contemporain de l’HEMU et le ténor Brenden Gunnell interprètent samedi au BCV Concert Hall. Malgré ses problèmes de vue qui l’empêchent désormais de diriger et d’écrire, Hans Zender se réjouit de venir à Lausanne assister aux répétitions et au concert. Contacté par téléphone, le musicien allemand prouve par sa verve enthousiaste que son ouïe et son esprit sont intacts.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.