Le «Happy Birthday» d'Alain Delon à Johnny Hallyday

AnniversaireJohnny Hallyday a fêté son 69e anniversaire lors d’un concert pluvieux au Stade de France. Nombre de célébrités étaient présentes. Alain Delon est monté sur scène pour demander au public de chanter «Happy Birthday».

Johnny Hallyday a livré au Stade de France un show inégal de deux heures trente, sous une pluie souvent battante, à l'occasion de son anniversaire.

Johnny Hallyday a livré au Stade de France un show inégal de deux heures trente, sous une pluie souvent battante, à l'occasion de son anniversaire. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sous la direction d’Alain Delon, le public du Stade de France a chanté vendredi soir «Happy Birthday» à Johnny Hallyday. Le chanteur a fêté son 69e anniversaire lors d’un concert pluvieux qui n’a pas fait le plein.

La production de Johnny avait annoncé que 150 à 160’000 places sur une capacité totale de 180’000 ont été vendues pour les trois concerts que le rockeur doit donner jusqu’à dimanche au Stade de France.

Les célébrités sont cependant venues en nombre pour célébrer l’anniversaire de Johnny. Entre autres, Jean Reno, Jean-Paul Belmondo, Nathalie Baye, Laura Smet, Eric Cantona, Marie-José Pérec, Costa-Gavras, Jean-Paul Rouve et Alain Delon ont fait le déplacement.

Ce dernier est monté sur scène au moment du premier rappel pour demander au public de chanter «Happy Birthday» au rockeur, manquant d’ailleurs de peu de trébucher au moment de partir. Auparavant, Johnny Hallyday a livré un show inégal de deux heures trente, sous une pluie souvent battante.

Comme promis, le «taulier» a fait une entrée sur scène fracassante, juché à l’intérieur d’une masse surplombant la scène de plusieurs mètres.

Outre quelques effets pyrotechniques, la mise en scène reposait essentiellement sur 700 mètres carrés d’écrans vidéos projetant films et animations versant souvent dans le kitsch voire le mauvais goût: balles de revolver, têtes de mort, décors futuristes, femmes nues.... Avec «Allumez le feu», le rockeur a débuté le concert par une première partie très rock.

Fin de concert plus réussie

Johnny est épaulé par d’excellents musiciens, à commencer par le guitariste Yarol Poupaud et l’harmoniciste Greg Zlap, qui a électrisé le public avec un long solo sur «Gabrielle». Mais entre déhanchés hasardeux et effets de voix frisant la cabotinage, le chanteur a souvent peiné à trouver le ton juste.

Et il a fallu les tubes «Ma gueule», «Oh Marie», ou «Requiem pour un fou» pour sentir s’échauffer un public majoritairement dans la même tranche d’âge que le rockeur. Plus réussie, la deuxième partie a vu l’arrivée d’un orchestre symphonique, particulièrement adapté aux compositions de Michel Berger «Diego» et «Tennessee».

Mais c’est dans la troisième partie, que Johnny Hallyday a montré sa plus belle facette. Lui et ses musiciens ont pris place sous une sorte de kiosque ambulant et tournant, qui s’est avancé au milieu du public.

Là, une guitare acoustique en main, le rockeur s’est replongé avec bonheur dans ses premières amours: le rock’n’roll et le rockabilly avec «L’idole des jeunes», «Elle est terrible» ou «Cours plus vite Charlie».

Créé: 16.06.2012, 11h05

Articles en relation

Johnny Hallyday attire la foule à Genève

Concert Le concert a draîné 29’400 fans samedi au Stade de Genève sous la pluie. Johnny reviendra le 3 décembre à l'Arena de Genève, a annoncé l'organisateur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...