Passer au contenu principal

JazzOnze + s’impose en pôle indispensable de la note bleue dans le canton de Vaud

Le succès de sa 31e édition gagne le pari du festival de gagner en envergure

De g. à dr.: le pianiste Omar Sosa, la chanteuse et violoniste Yilian Cañizares et le percussionniste Gustavo Ovalles au moment des saluts et de la standing ovation, vendredi.
De g. à dr.: le pianiste Omar Sosa, la chanteuse et violoniste Yilian Cañizares et le percussionniste Gustavo Ovalles au moment des saluts et de la standing ovation, vendredi.
ODILE MEYLAN

«Le pari consistant à ouvrir une nouvelle salle a vraiment réussi», se réjouissait dimanche Gilles Dupuis, directeur artistique de JazzOnze +, festival qui s’apprêtait à boucler sa 31e édition avec le concert de la chanteuse Madeleine Peyroux. «Presque tous les concerts du BCV Concert Hall, au Flon, ont affiché complet (ndlr: 220 places). Pour une première dans un endroit où nous n’avions jamais organisé de live, nous avons été surpris par la réponse du public. La qualité du son de la salle nous a aussi convaincus de cet agrandissement. Sans dénaturer l’esprit du festival, nous pouvons désormais mettre en avant plus de découvertes.»

Les artistes programmés au Flon n’étaient de loin pas tous de nouveaux arrivants – devant la demande du public, le trompettiste Avishai Cohen a même pu doubler sa prestation jeudi soir – mais la réussite a été au rendez-vous même pour des artistes plus confidentiels, comme le guitariste Julian Lage (qui s’est finalement produit en duo et en acoustique après avoir «égaré» son batteur) et le groupe Mammal Hands.

Trois complets à la salle Paderewski

Les salles habituelles de la manifestation – Paderewski et l’EspaceJazz – n’ont pas démérité, même si les rares soirées plus faibles ont tout de même légèrement plombé le bilan. Le joli score de trois complets à la salle amirale du Casino de Montbenon (450 places) n’a ainsi pas suffi. Le concert Enrico Rava - Joe Lovano de jeudi, à moitié de sa capacité, affaiblit ainsi les comptes.

«Pour couvrir nos nouveaux frais, nous avions tablé sur une augmentation de 20% de la billetterie, ce que nous avons atteint avec 3700 billets vendus contre 3000 l’an dernier – ainsi qu’une fréquentation globale de 5000 personnes en comptant les concerts gratuits. Mais il s’agissait beaucoup de billets pour le BCV Hall, qui sont moins chers que ceux de Paderewski. En ce sens, cela ne suffira peut-être pas tout à fait, mais nous devons attendre les chiffres définitifs.»

Omar Sosa et Yilian Cañizares au sommet

Toujours est-il que la qualité des concerts était partout au rendez-vous, malgré quelques bémols concernant justement le concert de Rava-Lovano et du groupe Knower qui aurait souffert d’un son mal ajusté. La performance du pianiste Omar Sosa et de la chanteuse-violoniste lausannoise Yilian Cañizares, des artistes que le festival avait placé au sommet de sa communication (affiches, programmes…), enthousiasmait vendredi à juste titre le public - qui leur réservait une standing ovation - par sa fougue et sa fraîcheur, malgré un début presque trop énergique par sa puissance démonstrative, avant de trouver un meilleur équilibre entre musicalité, spontanéité et vigueur scénique.

JazzOnze + s’étoffe, gagne en ampleur. Ce faisant, il participe à plein de l’alignement des constellations avec le Cully Jazz et le Montreux Jazz qui, lui aussi, a décidé cette année de renforcer son attention à al note bleue avec sa House of Jazz. D’avril à novembre, en passant par juillet, le canton de Vaud est désormais assuré de swinguer.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.