Johnny au cinéma: une longue carrière inégale

CultureAdulé sur scène, l'artiste français a eu une carrière en dents de scie sur grand écran.

La vie de Johnny résumée en quelques minutes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il a interprété des gangsters, des détectives et de nombreux rockers: Johnny Hallyday a aussi eu une longue carrière au cinéma, de Clouzot dans les années 50 jusqu'à Lelouch tout récemment, en passant par Godard, sans pour autant avoir de rôles véritablement marquants.

Monument national décédé dans la nuit de mardi à mercredi, «Johnny» avait tourné «Chacun sa vie» en quatre semaines avec une pléiade de célébrités, dont Jean Dujardin. C'était son troisième film avec Claude Lelouch après «L'aventure c'est l'aventure» en 1972, et «Salaud on t'aime» en 2014.

C'est d'ailleurs avec «L'aventure c'est l'aventure» qu'il avait été pour la première fois au festival de Cannes. Il y retournera deux autres fois, pour «Détective» de Jean-Luc Godard en compétition en 1985 et pour «Vengeance» en 2009, un polar du cinéaste hongkongais Johnnie To.

Hallyday avait un peu de plus de dix ans et s'appelait encore Jean-Philippe Smet quand il est apparu parmi les pensionnaires de la fameuse institution Delasalle dans «Les Diaboliques» d'Henri-Georges Clouzot en 1954.

Devenu adulte et célèbre, il a partagé la vedette ou incarné le personnage principal dans des comédies musicales ou des comédies tout court qui n'ont pas marqué les mémoires comme «D'où viens-tu Johnny?», western camarguais où il campe un chanteur mêlé à une affaire de drogue, ou plus tard «Wanted», aux côtés de Gérard Depardieu, Harvey Keitel et Renaud.

Plus étonnant, le réalisateur de westerns spaghetti Sergio Corbucci lui a offert le rôle d'un pistolero à la Clint Eastwood dans «Le spécialiste» en 1969. Une série B, qui ne s'appuie pas sur son statut de chanteur contrairement à la plupart des films dans lesquels il a tourné.

«Espoir» du cinéma à 60 ans

Nombre des films qui l'ont mis à l'affiche sont aujourd'hui considérés comme des nanars: comme «Terminus» (1987), film d'anticipation largement inspiré de Mad Max. Et c'est l'inspecteur Harry qui lui sert de modèle pour son rôle de flic au look de «biker» dans la série télévisée «David Lansky» (1989).

«La carrière d'Elvis au cinéma ressemble à mes débuts. On ne me confiait que des merdes (...) Elvis restait un rocker aux Etats-Unis, comme moi en France», a confié un jour le chanteur au magazine du «Monde».

Mais Hallyday a aussi tourné avec de grands noms du 7e art à commencer par Jean-Luc Godard qui lui a offert dans son film noir «Détective» un rôle d'organisateur de combats de boxe aux prises avec la mafia. Salué par la critique, ce rôle a donné à sa carrière d'acteur une nouvelle épaisseur. En 1986, il est devenu perceur de coffres-forts dans «Conseil de famille» de Costa-Gavras, avec Fanny Ardant.

Pour Patrice Leconte, il a incarné un gangster raté et usé dans «L'homme du train», sélectionné à la Mostra de Venise en 2002. Sa prestation lui vaut de nombreux éloges mais surtout en 2003, à l'âge de 60 ans, le prix Jean-Gabin saluant le meilleur espoir masculin du cinéma.

En 2005, il joue de son statut d'idole dans la comédie «Jean-Philippe» de Laurent Tuel aux côtés de Fabrice Luchini. Pour ce film, il redevient Jean-Philippe Smet dans un monde où personne ne connait Johnny Hallyday.

S'amusant encore et toujours de son image de vieux rocker, il distille des conseils sur la vie à un Guillaume Canet (également réalisateur du film), en pleine crise de quarantaine dans «Rock'n roll» (2017).

«Rockeur légendaire», Johnny Hallyday était «aussi un merveilleux acteur, qui mettait sa sensibilité au service d'un cinéma d'auteur exigeant», a réagi mercredi Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma. (afp/nxp)

Créé: 06.12.2017, 13h49

Articles en relation

Johnny dans la lorgnette de Burki

Caricatures Notre ancien et regretté dessinateur, Raymond Burki, a caricaturé le chanteur à de multiples reprises. Archives. Plus...

Johnny Hallyday: poches percées et démêlés fiscaux

Johnny Hallyday s'est éteint à 74 ans. Les questions d'argent l'ont poursuivi toute sa vie. Amateur de voitures et de motos, il menait grand train. Plus...

Johnny Hallyday a résidé en Suisse

Musique Le chanteur français, décédé dans la nuit de mardi à mercredi, a vécu durant plusieurs années dans l'Oberland bernois. Plus...

«J'ai besoin d'être au fond du trou pour remonter»

Mort de Johnny Grand fumeur, le chanteur confessait avoir consommé de l'opium et du hachisch et pris de la cocaïne. Plus...

Johnny vivait à Genève à l'âge de 13 ans

Souvenirs Quand il s'appelait encore Jean-Philippe Smet, le futur chanteur avait suivi sa cousine danseuse au cabaret genevois Le Bataclan. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...