Le lauréat du Prix Clara Haskil devra séduire dans Mozart

ClassiqueChristian Zacharias, président du jury du concours de piano, jubile.

Le pianiste et chef d'orchestre Christian Zacharias est pour la troisième fois président du jury du Concours Clara Haskil, à Vevey du 24 au 30 août.

Le pianiste et chef d'orchestre Christian Zacharias est pour la troisième fois président du jury du Concours Clara Haskil, à Vevey du 24 au 30 août. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tous les deux ans depuis 1963, le Concours Clara Haskil de Vevey consacre un ou une jeune pianiste qui fait passer la musicalité avant la virtuosité. Le précédent lauréat de l’édition 2017, le Japonais Mao Fujita, vient de remporter le deuxième prix au Concours Tchaïkovski de Moscou. Qui sera le prochain talent, parmi les 25 candidats retenus par le comité de sélection? Président du jury pour la troisième édition, Christian Zacharias tente toujours de s’inspirer de l’héritage de la pianiste roumaine disparue en 1960 et en a redéfini les critères. «Pour les quarts de finale, nous avons inséré une œuvre imposée, Triana d’Albéniz, qui montre énormément les qualités d’imagination d’un pianiste. Pour les demi-finales, il y a une sonate pour violon de Beethoven à accompagner, qui reflète le duo formé jadis par Clara Haskil et Arthur Grumiaux. Et pour la finale, nous nous concentrons uniquement sur les concertos de Mozart.»

Ayant présidé également le jury du Concours Géza Anda de Zurich l’an dernier (l’autre grand concours de piano en Suisse), le pianiste et chef d’orchestre allemand peut bien distinguer les deux épreuves: «Le concours Géza Anda exige un répertoire extrêmement vaste. À Vevey en comparaison, on est très sages! Cela permet d’avoir une moyenne d’âge plus jeune. Mais lors des éliminatoires sur enregistrements vidéo, nous avons pu faire un très joli choix. Je crois qu’on aura des personnalités très contrastées.»

Les orchestres de la région ayant déclaré forfait pour la finale du 30 août, une solution originale a été trouvée par Patrick Peikert, directeur du concours et par ailleurs directeur artistique du Zermatt Festival: le Scharoun Ensemble, formé des solistes de la Philharmonie de Berlin et qui constitue le noyau traditionnel du Zermatt Festival Orchestra se réunira à Vevey avec les élèves de l’Académie avant de monter dans la station valaisanne. Christian Zacharias, qui les dirigera ce soir-là, jubile: «Ce sont les meilleurs musiciens imaginables.»

Créé: 12.08.2019, 21h59

Vevey, Le Reflet
Du sa 24 au sa 30 août
Entrée libre aux quarts et demi-finales
Finale: ve 30 (19h30)

Rens.: 021 925 94 94
clara-haskil.ch

Articles en relation

Bertrand Chamayou embrasse large

Classique Le pianiste français, artiste en résidence à Gstaad, cultive un appétit musical insatiable et une puissance de jeu inouïe. Rencontre. Plus...

La voix de Matthias Goerne a éclairé le Verbier Festival

Classique Avant une «Septième» de Bruckner empreinte de lyrisme, le baryton-basse a déployé toute sa musicalité dans Brahms. Plus...

De Strauss à Bach, le Verbier Festival s'est offert un tour d’un monde en 24 heures

Classique La station a basculé de l’opulence de «Die Frau Ohne Schatten» à l’épure des «Brandebourgeois». Récit d’un voyage. Plus...

Gábor Takács-Nagy, un chef conquérant au Verbier Festival

Classique Pédagogue recherché à la Haute École de musique de Genève, le chef enchante chaque année en Valais. Portrait. Plus...

À Champéry, vingt ans de Rencontres musicales qui mènent aux cimes

Classique Le festival valaisan fête son anniversaire avec une affiche sobre et ambitieuse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.