Morat aura les pieds dans l’eau et les oreilles en l’air

FestivalCe week-end, d’autres rives que celles du Léman proposent du live. Ainsi du Stars of Sounds, sur le lac de Morat, qui envoie du lourd

Rag’n’Bone Man se produira à Morat avant Montreux.

Rag’n’Bone Man se produira à Morat avant Montreux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Morat est bilingue mais le site du Stars of Sounds ne cause qu’en allemand. Preuve que ce festival vise avant tout un public germanophone, par son concept étonnant – un premier round a eu lieu mi-juin dans la ville d’Aarberg, dans le canton de Berne à quelques kilomètres de Morat/Murten – et par certaines têtes d’affiche de sa programmation trahissant des goûts bien peu romands. Qu’importe: alors que le Montreux Jazz s’apprête à vivre son deuxième week-end, la ville fribourgeoise propose un changement de décor et de climat – et presque de menu musical.

C’est en effet Rag’n’Bone Man qui tient la vedette de vendredi, soit un premier arrêt suisse la veille de son concert à l’Auditorium Stravinski de Montreux. Il y reste des billets, donc le voyage en terres fribourgeoises n’est pas indispensable pour les fans étourdis. Ce serait en revanche l’occasion de découvrir quelques voix de la pop alémanique, notamment Stefanie Heinzmann ainsi que Lo & Leduc, rien de moins que les plus gros vendeurs de disques en 2015. De l’electropop mouillée de rap autotuné en dialecte bernois: une curiosité.

Parlant de rap: jeudi retrouve en ouverture les vétérans du hip-hop allemand, Die Fantastischen Vier, immenses dans les années 90, toujours efficaces dans leur manière d’envoyer du beat sur ressorts. Le public de Lo & Leduc les connaît-il?

Samedi ouvre le robinet pop folk avec Bastian Baker, John Butler Trio, The Gardener & The Tree et, toujours surprenant car quasi en tête d’affiche, un rescapé de la Kelly Family, cette famille irlandaise très propre sur elle qui aligna les scies au début des années 2000 et écoula pas moins de 20 millions de disques. Michael Patrick Kelly se serait retiré un temps dans un monastère en France avant de vivre en Allemagne et de revenir à la musique via Morat. Un parcours qui rend celui de Stephan Eicher, qui lui succédera sur la grande scène, presque simple. L’enfant du pays bernois jouera avec sa fanfare du Traktorkestar et, lui, chantera bilingue.

Jeudi 4 (dès 15h), vendredi 5 et samedi 6 juillet (dès midi)

Créé: 04.07.2019, 12h05

Articles en relation

Le Panorama de Morat veut retrouver la lumière

Morges Une exposition itinérante veut faire redécouvrir l’immense tableau qui se cherche un lieu d’accueil. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.