Passer au contenu principal

Nils Aellen, le Lausannois de Soften qui ne compte pas ses «Heures blanches»

Rencontre avec le chanteur qui sort son premier album en français.

Maniaque du son pop et nouvel arrivant dans la ronde des textes en français, Niels Aellen sort l'album «Les heures blanches».
Maniaque du son pop et nouvel arrivant dans la ronde des textes en français, Niels Aellen sort l'album «Les heures blanches».
PHILIPPE MAEDER

Chanter en français a pris ce fanatique de pop-rock anglo-saxonne au dépourvu. Après trois albums qui lui ont permis de se tailler une petite réputation sous le nom de Soften, le Lausannois Nils Aellen, 32 ans, s’est pourtant décidé à sortir de sa zone de confort et à écrire les textes de son nouvel album Les heures blanches dans une langue qu’il enseigne au secondaire, tout comme l’anglais d’ailleurs. «C’est un accident de parcours», attise celui qui avoue ne pas avoir biberonné du Brel ou du Ferré dans son enfance, mais plutôt du Cabrel et du Goldman.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.