Avant Noël, «Amahl» dit l’espoir d’un renouveau

L’opéra de Menotti prend les teintes d’un conte oriental épicé de modernité.

Les visiteurs du soir, ce sont les Rois mages (Aurélien Reymond-Moret, Joël Terrin, Joé Bertili) qui débarquent dans la pauvre masure d'Amahl (Nicolas Sanchez-Vignaux) et sa maman (Marina Viotti).

Les visiteurs du soir, ce sont les Rois mages (Aurélien Reymond-Moret, Joël Terrin, Joé Bertili) qui débarquent dans la pauvre masure d'Amahl (Nicolas Sanchez-Vignaux) et sa maman (Marina Viotti). Image: Alan Humrose

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Aimer, c’est contempler», écrivait Saint-Exupéry dans Citadelle. Dans Amahl et les visiteurs de la nuit que l’Opéra de Lausanne présente depuis mercredi, le jeune garçon boiteux est un rêveur qui aime contempler les étoiles et dont l’imagination est un peu trop fertile pour sa maman.

L’opéra miniature de Gian Carlo Menotti, pensé et créé en 1951 pour le jeune public de la télévision américaine, supporte très bien la transposition sur scène, à condition d’éviter de tomber dans le kitsch de la nativité, et de dénicher un enfant à même de tenir le rôle-titre. Nicolas Sanchez-Vignaux (14 ans), qui chante Amahl en alternance avec Marie Mury, émeut par la simplicité de son jeu et sa remarquable intonation. Il installe une relation complexe avec sa mère (Marina Viotti), entre amour sincère, envie d’émancipation et rouerie (il ne boite que devant elle).

Cette nouvelle production montée par Gérard Demierre et Sébastien Guenot pour la scénographie et les costumes touche à la perfection dans cette reconstitution d’un Orient d’enluminures (merveilleux Rois mages), subtilement décalé dans un quotidien moins enchanteur (le chœur des bergers transformé en troupe d’ados en rupture de ban). À l’aube, Amahl laisse tomber sa béquille et part accompagner les Rois dans leur quête improbable. Le ciel pâlit et l’orchestre de l’HEMU dirigé par Hervé Klopfenstein entonne la complainte initiale. Et si Amahl (espoir en arabe) n’était pas le véritable enfant-roi?


Lausanne, Opéra
Ve 10 nov. (19 h), sa 11 (15 h et 19 h), di 12 (17 h), me 15 (17 h)
Rens.: 021 315 40 20
www.opera-lausanne.ch

Créé: 09.11.2017, 16h30

Articles en relation

«On va jouer avec l’étoile et faire du ciel le personnage principal de l’opéra»

Opéra Gérard Demierre monte l’opéra de Gian Carlo Menotti pour le jeune public. Il raconte sa vision de ce conte de Noël et son travail avec les jeunes solistes. Plus...

Stéphanie Burkhard prépare le rôle d'Amahl

Opéra jeune public La soprano fait répéter les jeunes solistes pour chanter dans «Amahl et les visiteurs du soir», l'opéra de Noël de Gian Carlo Menotti. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...