Passer au contenu principal

Nova Jazz prend l’air frais de New York

Pour sa 3e édition, la manifestation d’Yverdon s’étend sur quatre jours.

Ambrose Akinmusire de retour dans la région mais avec son dernier projet, «Origami Harvest».
Ambrose Akinmusire de retour dans la région mais avec son dernier projet, «Origami Harvest».
DR

L’association Nova Jazz poursuit sa route avec bonheur. Ponctuant déjà de concerts la vie culturelle d’Yverdon-les-Bains tout au long de l’année depuis 2014, elle se paie encore le luxe d’un festival qui allume sa troisième bougie. Après avoir commencé la formule avec une cuvée dédiée au jazz nordique, puis après avoir fait un tour du côté de la scène musicale israélienne, l’événement se tourne cette année vers l’un des berceaux de la musique improvisée, New York, passant même de trois à quatre jours de concerts en ajoutant le jeudi à son offre.

----------

Sortir ce week-end:le choix de la rédaction

----------

Une belle abondance pour des finances somme toute modeste puisque les activités à l’année de l’association tournent sur un budget de 170'000 francs. «Nous avons décidé d’augmenter d’un jour le festival, mais, pour l’instant, nous allons nous arrêter là», précise André Hahne, bassiste de No Square et cheville ouvrière de Nova Jazz. «Nous n’avons pas envie de continuer à grandir.»

Croquer la Grande Pomme

L’affiche 2019 mord avec appétit dans la Grande Pomme, s’offrant même un clin d’œil avec son concert d’ouverture, un Shai Maestro Trio qui avait ouvert le bal des concerts de l’association il y a 4 ans. «Je ne suis pas revanchard», ironise le programmateur en chef. «Dernièrement, j’ai eu tous les problèmes du monde à entrer sur territoire américain lors d’un voyage à New York. Le service d’immigration me suspectait de venir en tant que musicien et de ne pas déclarer mes concerts. Ils ont effectué des recherches sur internet pendant une heure, sans rien trouver, avant de me laisser passer. C’est amusant quand on pense que bien des musiciens new-yorkais assurent une grande partie de leurs revenus par des tournées européennes!»

Avec le trio du pianiste Shai Maestro – qui vient de publier l’album «The Dream Thief» chez ECM – le festival s’assure une introduction élégante et méditative dans l’écrin majestueux de l’Aula Magna du château d’Yverdon – une première! Les mélanges plus toniques prendront ensuite le relais avec d’autres sortes de «voleurs» de groove. La scansion hip-hop s’invite dans plusieurs projets forts en syncopes.

The Thiefs marient ainsi saxophone, contrebasse, batterie aux MC Mike Ladd, héros connu du slam, et Edgar Sekloka. Les fameux Beastie Boys seront célébrés par un groupe de circonstances avec notamment l’explosif clarinettiste Lucien Dubuis, le sampler Pierre Audétat et Rootwords au micro.

Tête d’affiche de l’édition, le trompettiste Ambrose Akinmusire arrive lui aussi avec un nouveau projet, «Origami Harvest», qui allie ensemble à cordes classique et le rapper Kool A.D. Un moment fort tout en mélanges improbables, souffleries frénétiques et envolées lyriques… Une belle prise de risque puisque l’Américain n’est encore jamais venu avec cette formation intrépide dans la région. Pour rester dans les propositions musclées, BigYuki devrait encore faire monter la température avec sa fusion électrique entrechoquant hip-hop, rock et electronica.

D’autres formes d’audace sont au programme, notamment avec Jen Shyu, chanteuse et polyinstrumentiste que l’on a pu entendre aux côtés du saxophoniste Steve Coleman et qui présente «9 Doors», spectacle complet recourant à des instruments traditionnels japonais. Pour clore ce menu étoffé par une proposition épurée, le pianiste Kevin Hays, sideman de luxe (Mehldau, Scofield, Redman…) mettra dimanche le point final en solo.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.