Passer au contenu principal

L'OCL fête ses 75 ans avec une pêche d'enfer

Un gâteau d'anniversaire était servi au public lundi après une «Eroica» d'anthologie.

Joshua Weilerstein
Joshua Weilerstein
Felix Broede

Fondé en 1942, l’OCL a souhaité célébrer ses 75 ans durant toute la saison 2017-2018. Joshua Weilerstein donne ouvertement à ce jubilé un goût révolutionnaire, avec Beethoven en guise de fil rouge.

Pour lancer les festivités, le 1er Grand Concert, lundi et mardi à la salle Métropole, s’est terminé par une interprétation percutante et jubilatoire de la 3e Symphonie «Eroica» de Beethoven et par le partage d’un grand gâteau d’anniversaire avec le public.

En première partie, le directeur artistique avait concocté un programme insolite réservé aux cordes jouant debout dans une configuration baroque. On y découvre que les bariolages et les dissonances de Biber décrivant les péripéties d’une Battalia au XVIIe siècle paraissent plus révolutionnaires qu’une pièce récente d’Anna Clyne (née en 1980). Au demeurant, Rest These Hands pour violon et cordes dessine une touchante déploration de la compositrice anglaise en hommage à sa mère disparue. La violoniste Jennifer Koh s’y est montrée bien plus à l’aise que dans les Concertos «l’Eté» et «l’Hiver» extraits des Quatre Saisons de Vivaldi.

Après cette entrée en matière en petit comité, l’effet de l’orchestre au complet pour la symphonie «héroïque» a été d’autant plus spectaculaire. Joshua Weilerstein a apporté la plus belle démonstration de la forme exceptionnelle de l’OCL. La précision, l’éclat, la réactivité des musiciens sont telles qu’on a réellement l’impression que l’orchestre est une formidable caisse de résonance à la peau hypertendue. Le moindre geste du chef y rebondit instantanément.

Pas étonnant dès lors que son contrat de quatre ans ait été prolongé de deux saisons supplémentaires. L’OCL garantit la présence de Joshua Weilerstein à Lausanne au moins jusqu’en 2021.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.