Passer au contenu principal

L'Orient voyageur d'Anouar Brahem à Morges

La tournée de l’oudiste tunisien passe au Théâtre de Beausobre.

Anouar Brahem, plus jazz que jamais avec son dernier album, «Blue Maqams».
Anouar Brahem, plus jazz que jamais avec son dernier album, «Blue Maqams».
DR

Loin des clichés qui peuvent coller aux musiques du pourtour méditerranéen, le Tunisien Anouar Brahem, 61 ans, a toujours fait dialoguer les cultures en artiste et citoyen du monde pour qui les influences internationales, qu’elles soient musicales ou, plus indirectement, cinématographiques, littéraires, ont toujours eu une grande influence sur ses compositions. Cet éminent représentant du oud, le luth arabe, a ainsi dialogué avec des partenaires de tous horizons – anglais, turcs, français.

«Les spécialistes disent que les instruments de musique sont les objets culturels qui ont le plus voyagé, confiait-il à la fin de l’année 2017, lors de la récente sortie de son 12e album studio, «Blue Maqams», album qui revenait à des amours plus jazz. «L’itinéraire de l’oud dans l’espace géographique est d’ailleurs assez incroyable. Cette idée m’a toujours beaucoup intéressé. C’est d’ailleurs le propre de toutes les cultures de voir leur identité se faire traverser.» La tournée de ce musicien que l’on avait coutume de croiser au Cully Jazz passe cette fois par le Théâtre de Beausobre. Pour l’enregistrement de «Blue Maqams», l’oudiste avait collaboré pour la première fois de sa carrière avec le batteur Jack DeJohnette et avait renoué avec le bassiste Dave Holland, déjà croisé sur l’album «Thimar» de 1998, avec John Surman. Ce dernier, héros de la geste de Miles Davis entre 1968 et 1970, est toujours de la partie, mais c’est l’excellent Nasheet Waits qui remplace DeJohnette, tandis que le pianiste Django Bates reste lui aussi en place.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.