Piste de décollage pour la relève

MusiqueLe rendez-vous juvénile de Guillaume Hersperger touche au jazz et au classique. Sylvie Courvoisier et Mark Feldman en vedettes.

Le Week-end Musical de Pully se déroule à l’église du Prieuré (image), à la Maison pulliérane et sur la scène extérieure.

Le Week-end Musical de Pully se déroule à l’église du Prieuré (image), à la Maison pulliérane et sur la scène extérieure. Image: Emilie Steiner

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Week-end Musical de Pully (WEMP) tient son rythme de croisière: 25 concerts en trois jours. «Il y a forcément des chevauchements, reconnaît Guillaume Hersperger, fondateur et directeur artistique. J’aime cette notion de fourmillement.» La formule avec de nombreux événements concentrés dans un petit périmètre, le professeur de piano la défend, autant que la gratuité: «Nous essayons d’avoir le moins possible de barrières, pour que les gens osent écouter des choses très différentes. J’aime autant le récital pur et dur, qui exige une grande qualité d’écoute, comme le concert d’ouverture de Louis Schwizgebel, que des expériences partant dans le délire, comme l’ensemble Yanac.»

À l’origine présenté comme un tremplin pour la musique classique interprétée par des musiciens suisses, essentiellement jeunes, le WEMP confirme sa vocation helvétique et s’ouvre de plus en plus au jazz et aux musiques improvisées. La soirée de samedi invite ainsi le tandem Sylvie Courvoisier et Mark Feldman; le duo sera suivi par la formule trio de Sylvie Courvoisier, avec Drew Gress et Kenny Wollesen. «Toutes nos têtes d’affiche se prêtent au jeu de l’atelier, se réjouit Guillaume Hersperger. C’est une sacrée expérience pour les élèves. La master class du dimanche se dédouble, l’une animée par Sylvie Courvoisier, selon son vœu à l’attention des pianistes débutants (6-9 ans), et l’autre pour les violonistes et violoncellistes par Mark Feldman.»

Mélange des genres

Les frontières entre les genres s’estompent. Le jazz se love sous des formes inattendues, avec la jam-session délocalisée du Duke’s Bar de Lausanne samedi soir. Les pièces de Simon Heggendorn, premier violon du Kaleidoscope String Quartet (vendredi soir), sont plutôt jazzy, mais il livre une création plus classique pour le Trio Eclipse lors de son «concert américain» (samedi soir). Quant au jeune pianiste Adriano Koch (samedi soir), ses influences sont multiples. «Sa musique ne ressemble à rien, témoigne Guillaume Hersperger. Il fait partie d’un groupe de rap, il a un projet electro. Quand il joue seul, c’est presque de l’art brut!» Parmi les réjouissances, le directeur signale le spectacle du pianiste Gottlieb Wallisch autour de George Antheil, célèbre compositeur iconoclaste américain: «Il a imaginé un montage d’extraits de l’autobiographie d’Antheil «Bad Boy of Music» et de ses pièces pour piano. Les textes sont lus par le comédien Frank Semelet.» Un fil rouge initié l’an dernier est à nouveau tissé: les familles de musiciens. La famille Pantillon, qui n’avait pas pu être réunie l’an dernier, aligne samedi après-midi les frères Christophe (violoncelle) et Marc (piano), et Anne-Laure, la fille flûtiste de Marc. Le programme Schubert-Chopin de Louis Schwizgebel sera enrichi de la projection du court-métrage «Erlkönig» de son père Georges.

Voilà de quoi «faire bouillonner le milieu musical» pour les musiciens du cru, entre la sortie des études et les grands festivals. La mission de Guillaume Hersperger va bien au-delà de la recette. On y goûte et regoûte volontiers. (24 heures)

Créé: 03.05.2018, 11h33

Infos pratiques

Pully, divers lieux
Du vendredi 4 au dimanche 6 mai
Entrée libre
Plus d'infos sur www.wempully.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...