Le prochain Paléo se chante en français

FestivalDe Cabrel à Polnareff, Louane et Téléphone, la 41e édition du rendez-vous nyonnais puise dans le vivier hexagonal. Et se fait peur avec le metal d’Iron Maiden.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 2016, le Paléo parle français. Ou plutôt, chante français. Dans tous les styles et pour tous les âges mais avec une densité assez frappante au moment de faire la synthèse du menu dévoilé mardi matin à Nyon. Francis Cabrel, Michel Polnareff, Les Insus (ex-Téléphone), Alain Souchon et Laurent Voulzy, Louise Attaque, Stephan Eicher, Abd Al Malik, Vianney, Louane, Grand Blanc, Joeystarr, Thomas Dutronc, Alex Beaupain, etc. Le Littré sera à l’honneur de la plaine de l’Asse, du 19 au 24 juillet.

Cliquez ici pour voir le programme 2016

Derrière cette affiche, il faut moins lire une volonté artistique que le produit des circonstances, en fonction des musiciens en tournée, du calendrier, des cachets, des exclusivités, etc. A ce titre, la venue de Cabrel et de Polnareff, également annoncés à Sion les 16 et 17 juillet via la société concurrente du Paléo, Live Music Productions, surprend. «Nous n’avons pas voulu surenchérir pour se bloquer les uns les autres, détaille Jacques Monnier. Nous pensons qu’il y a de la place pour deux, avec une distance conséquente entre nos festivals.»

Le coprogrammateur du Paléo se réjouit d’un appétit renouvelé pour la langue de Gainsbourg (au passage, l’un des rares géants de la chanson française «moderne» à ne pas avoir joué au festival nyonnais.) «Après une période où la tendance était à l’anglais, beaucoup d’artistes francophones optent pour leur langue natale. Et cela dans tous les styles, de l’electro au rock.»

L’anglais, pourtant, demeure l’idiome favori pour cracher son courroux. La preuve mercredi, avec une manche particulièrement agitée de l’histoire du Paléo: les vétérans du heavy metal Iron Maiden opèrent en chefs de meute d’une soirée bien peu catholique. Entre le hard rock celtico-helvétique d’Eluveitie, la claque hardcore de Coilguns, la furie punkoïde de J.C. Satàn et le metal cabossé de Promethee, Louise Attaque aura du boulot pour muscler ses violons.

Et puis, il y a Muse. La nouvelle avait été dévoilée conjointement en février dernier par les trois festivals s’offrant cet été le groupe anglais, en plus de ses deux concerts (sold out) au Hallenstadion zurichois, en mai. Le trio secouera ainsi le Montreux Jazz, en «petit» format de 4000 places le 3 juillet. Puis le Gurten bernois, le 14. Enfin, Paléo le mardi 19. «Après des années de stades, Muse a enfin décidé de revenir aux festivals, explique le programmateur. Sur les réseaux sociaux, nous avions demandé quel groupe le public espérait voir à Nyon: Muse arrivait en tête avec deux fois plus de votes qu’Adèle ou Coldplay. Le capital de sympathie de ce groupe est assez fou.» Billets en vente mercredi 20 avril à midi.

Créé: 12.04.2016, 13h08

Iron Maiden, la momie a de beaux restes

A l’époque où les ados s’effrayaient pour un rien, le visage d’Eddie a fait les beaux jours des blousons en jeans. Les tee-shirts et les «patchs» de la goule grimaçante, symbole d’Iron Maiden depuis ses premiers concerts en 1977, fleurissaient à mesure que grandissait la notoriété du gang anglais. Mené par l’ombrageux Bruce Dickinson, sa frange et ses arias également bien exécutés, le sextette a mené «la seconde vague du heavy metal britannique», comme la nomment les esthètes en réaction à la première, dix ans plus tôt, opérée par Black Sabbath et Led Zeppelin. Satan y est plus franchement interpellé («6-6-6», menace Dickinson dans Number of t he Beast), les tempos s’accélèrent, la durée des morceaux s’allonge, les solis de guitares bourdonnent, les voix frisent dans les aigus et les pantalons moulent là où il faut.

Ce cliché du «métalleux» dont rigolait déjà la comédie Spinal Tap en 1984, Iron Maiden le cajole depuis 40 ans. Il l’incarne, le porte à son maximum avec des shows aux puissants effets pyrotechniques et au décorum diabolique. Sincère dans ses outrances, cohérent dans sa démarche, stable dans sa production discographique (16 albums studio à ce jour, dont Book of Souls en 2015), le groupe a consolidé un public fidèle qui rassemble plusieurs générations — si bien que le fils du bassiste et fondateur Steve Harris tient la guitare dans The Raven Age, gang de metal mélodique qui fait les premières parties de papa et sera également à Nyon le 20 juillet.

Parmi les autres incongruités de cette tournée mondiale: Iron Maiden se déplace en avion personnel et, comme dans certains groupes le chanteur conduit le bus de tournée, c’est bien Bruce Dickinson qui s’installe aux commandes du Boeing 747-400 aux couleurs de la mascotte Eddie. Le vocaliste de 57 ans a passé son brevet de pilote de long courrier, ainsi qu’un master en histoire après avoir fait partie de l’équipe anglaise d’escrime et, l’an passé, vaincu son cancer. Prière donc d’aller recevoir sa dose de grand-guignol métallique avec aux lèvres un sourire aussi incrédule que respectueux.

Articles en relation

Iron Maiden, Bastille et Ibrahim Maalouf à Paléo

Nyon Qui rejoindra Muse et les ex-Téléphone à l'affiche du festival nyonnais? Revivez notre live. Plus...

Muse sera partout dans les festivals cet été

Concerts Le «Drones World Tour» du groupe britannique honorera Montreux, Paléo et Gurten, mais aussi Zurich Plus...

Les festivals d'été s’organisent face à la menace terroriste

Concerts Paléo, Eurockéennes, Fête de la musique, les grands rassemblements estivaux doivent gérer de nouveaux risques liés aux attentats. Un «think tank» européen a été mis en place Plus...

Paléo décroche Téléphone

Cette annonce tombe à pic: Paléo ouvre sa billetterie demain, à midi, pour la mise en vente des abonnements de Noël Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.