Un Québec rock s’invite aussi à Pully

FestivalUne Belle Province à la voix rauque accompagnera comiques et chansonniers au mois de juin.

Garou viendra chauffer sa voix à Arnold-Reymond

Garou viendra chauffer sa voix à Arnold-Reymond Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Est-ce l’effet d’une nouvelle direction? Toujours est-il que les têtes d’affiche du Festival biennal Pully-Lavaux à l’heure du Québec déclinent la langue française sur fond de guitare rock et de voix rauques. Car Michel Marguerat vient épauler l’inoxydable président Rico Perriard. L’homme a des contacts dans le milieu, une épouse québécoise et des idées pour pérenniser ce festival atypique, fondé sur la bonne volonté et un budget prudent. Sans toucher à cet esprit presque familial, Michel Marguerat entend mieux le faire connaître, travailler le public plus jeune par le biais du digital. «Mais on ne va pas grossir, on a la bonne taille.»

Les têtes d’affiche ont nom Garou, qui viendra pousser sa voix deux soirs à Arnold-Reymond, et les Cowboys Fringants, qui investiront la même salle de leur folle énergie trois soirs de suite. Ajoutez-y Éric Lapointe le lundi, le «Johnny Hallyday du Québec», selon Rico Perriard, que le nouveau directeur a absolument voulu avoir, lui qui connaît son succès dans la Belle Province, où il sortira un nouvel album en mai.

À l’Octogone et au Off, place à la chanson, au conte et à l’humour. Pour la première, les vétérans Robert Charlebois et Diane Tell, la soirée de Brigitte Boisjoli autour de Plamondon, l’authenticité des 2 Frères, le punch de Gabriella, le blues-folk de Tire le Coyote, l’univers baroque de Roxane Bruneau – «que nous avons découverte il y a un mois et demi à la place des Arts», explique Michel Marguerat. Fred Pellerin viendra, lui, conter la naissance de son village, Saint-Élie-de-Caxton, dans son nouveau spectacle. L’humour sera porté par la crinière rouge de Geneviève Morissette ou par les Deux de Pique, sortis du Cirque du Soleil. La scène gratuite continue à être ce «réservoir de futures stars», comme celles qui ont commencé ici, Linda Lemay, par exemple. (24 heures)

Créé: 28.03.2018, 16h59

Le festival


Pully, Arnold-Reymond, Octogone et place


Du lu 4 au sa 9 juin



www.pully-quebec.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...