Riviera Classic+, du classique mais pas que

FestivalLe 4e rendez-vous musical de La Tour–de–Peilz mise sur la polyvalence des artistes suisses.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Orgue, violoncelle, jazz, chansons et bariolages improvisés composent-ils une affiche cohérente? Oui, selon Bertrand Curchod, fondateur de Riviera Classic+ à La Tour-de-Peilz, car la musique classique se décloisonne. La 4e édition mise sur les musiciens de la région.

Ce jeudi 30 janvier, Benjamin Righetti retrouve les orgues du temple où il avait débuté sa carrière.

Vendredi, la violoncelliste Estelle Revaz revisite la «Suite en do» de Bach en y intercalant des pièces contemporaines. Samedi, le multi–instrumentiste Alexandre Cellier s’est lui–même multiplié: sa fille Lucie et son fils Antoine l’accompagnent dans tous les styles. Puis Baiju Bhatt emmène Red Sun de son violon indien. Dimanche, le Chœur Novantiqua de Sion fête ses 40 ans en chansons de tous âges et tous pays.

La Tour-de-Peilz, divers lieux Du 30 janvier au 2 février www.rivieraclassic.ch

Créé: 29.01.2020, 21h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...