Les toboggans soniques et cosmiques de Mark Guiliana

CritiqueLe batteur américain et sa Beat Music ont donné des couleurs affolantes à l’entame de JazzOnze+. Critique.

Le batteur Mark Guiliana et son gang en jaune de Beat Music mercredi soir lors de l'ouvertre de JazzOnze+.

Le batteur Mark Guiliana et son gang en jaune de Beat Music mercredi soir lors de l'ouvertre de JazzOnze+. Image: THEA MOSER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Minions n’avaient pas pris possession de la scène du BCV Concert Hall, mercredi soir à l’occasion de l’ouverture du festival lausannois JazzOnze+, malgré les tenues uniformément jaunes du quartet Beat Music de Mark Guiliana. Mais le délire était pourtant dans la place tant la fusée du batteur voltigeait au-dessus de paysages sonores aussi jetés qu’inédits.

Bon nombre de ses carburants sont pourtant connus: «bleeps» de jeux vidéo, basse reggae molletonnée, synthés malicieux dignes de la «Croisière s’amuse», à moins que ce ne soit de «Star Trek»… Tout n’était pas aussi identifiable. Les deux claviers, Samuel Crowe et Nicholas Semrad, extirpaient de leurs machines des mélodies étirées jusqu’au chant indien ou trituraient leurs boutons jusqu’à téléporter Bach dans un tube cathodique pendant que Chris Morrissey robotisait sa basse avec chaleur.

Inutile de préciser que, plongé dans cet accélérateur de particules au lyrisme artificiel, Mark Guiliana jubilait, déroulant des tapis de bombes rythmiques, déviant la cadence avec science ou recombinant la loi des séries selon des logiques extraterrestres.

Désarçonné par ces associations aventureuses qui rappelaient parfois les meilleures expérimentations krautrock, il n’était au début pas toujours facile de suivre le fil galactique de ces explorateurs du son. Mais, au fil du voyage de ce jazz mutant, l’oreille toujours plus accoutumée à l’anti-gravité générée par ces loopings, il fallait partager l’enthousiasme des principaux intéressés et finir par rire… tout sauf jaune.

Créé: 01.11.2019, 10h40

Le Festival

JazzOnze+, Lausanne, divers lieux
Jusqu’au di 3 novembre.
www.jazzonzeplus.ch

Articles en relation

Le batteur Mark Guiliana dégoupille JazzOnze+

Lausanne Collaborateur de David Bowie et de Brad Mehldau, le musicien américain arrive à Lausanne avec le punch de son projet Beat Music. Plus...

JazzOnze+ annonce les couleurs jazz de l’automne

Festival La manifestation lausannoise promet une 32e édition bigarrée, chaleureuse et exigeante. Plus...

Le concert de Charles Lloyd à Montreux en 1967 enfin publié

Jazz Sa prestation mythique enfin portée au disque, le saxophoniste joue vendredi à JazzOnze+. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...