Toujours aussi lausannois, Label Suisse annonce la couleur de ses musiques

FestivalLa manifestation sur trois jours dévoile sa programmation éclectique.

Le thrash metal des Zurichois de Coroner, qui revit depuis 2010, sera à la place Centrale.

Le thrash metal des Zurichois de Coroner, qui revit depuis 2010, sera à la place Centrale. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est 100% gratuit, mais c’est surtout 100% suisse, à l’exception de deux artistes venus du Québec dans le cadre d’un échange entre les deux pays. Label Suisse, festival biennal initié en 2004 par la RSR, vole maintenant de ses propres ailes. Sa 8e édition, agendée du 14 au 16 septembre prochains, se dévoilait mercredi. Pendant ces trois jours, les clubs, les salles et les lieux publics lausannois (notamment la place Centrale et celle de l’Europe) vont vibrer au rythme d’une soixantaine de concerts avec ce que la musique suisse a de meilleur à offrir, en déclinant une palette très large de styles.

Les musiques actuelles se taillent toujours la part du lion, même si la proportion avec les musiques affiliées au classique ou au jazz a été rééquilibrée. La pop, le rock, le hip-hop, le reggae et tous leurs avatars passent ainsi cette année de 60% de l’offre à environ 45% pour assurer un meilleur panachage des tendances et des talents. L’édition 2018 se prévaut d’ailleurs d’un nouvel invité avec 7 concerts dévolus à la «Neue Volksmusik», soit les derniers développements autour d’une musique traditionnelle rénovée avec yodle, accordéon schwytzois et cor des Alpes.

Des artistes à l'aura internationale

En près de 15 ans, force est de constater que le monde de la musique s’est grandement professionnalisé en Suisse et la programmation de Label Suisse le reflète avec brio réunissant de nombreux artistes dont l’aura dépasse les frontières du pays, même lorsqu’ils n’en sont qu’à leurs débuts de carrière, à l’instar des chanteuses Danitsa et Sandor ou du duo Cyril Cyril. Impossible de signaler tous les rendez-vous intéressants dans cette offre foisonnante qui incite à la dérive urbaine et à la curiosité. Pour les plus pantouflards des auditeurs, la RTS, toujours partenaire de la manifestation, relayera de nombreux moments du festival sur la plupart de ses chaînes avec plus de 20 heures d’émission en direct.

En trois jours, il sera ainsi possible de dresser un portrait très complet de la création musicale helvétique au gré de ses représentants les plus doués du moment. Il est presque dommage que cet effort de cohésion fédérale artistique soit confiné à Lausanne – un projet avec Bâle ne s’est pas concrétisé – mais, comme le dit son président Julien Gross: «Label Suisse a l’ambition de devenir le festival de référence de la musique suisse, à l’image de Locarno pour le cinéma.»

Créé: 30.08.2018, 08h17

Le festival

Lausanne, divers lieux
Du ve 14 au di 16 septembre. Gratuit.
www.labelsuisse.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...