Passer au contenu principal

Le trompettiste Roy Hargrove mort de trop d’éclat

Héritier du be-bop mais aussi héros du renouveau soul, le musicien est décédé vendredi. Il était passé par Montreux et Lausanne

Roy Hargrove a rendu son dernier souffle à 49 ans.
Roy Hargrove a rendu son dernier souffle à 49 ans.
CLAUDE PARIS

Figure emblématique des développements du jazz américain de ces dernières décennies, le trompettiste Roy Hargrove est mort vendredi d’un arrêt cardiaque à l’âge de 49 ans. Musicien précoce – il n’a pas 20 ans quand il enregistre aux côtés du saxophoniste Bobby Watson –, adoubé par son aîné Wynton Marsalis, le Texan évolue d’abord dans les prolongements du be-bop, épaulant rapidement des géants de l’envergure de Sonny Rollins, Jackie McLean ou Ray Brown.

Dans le même mouvement, ce virtuose doté d’une forte ouverture musicale cultive une passion pour le groove et ses nouveaux avatars. Dès 1993, on le repère sur un titre de l’album défricheur de Steve Coleman The Tao of Mad Phat. Deux ans plus tard, il collabore avec le vétéran de l’orgue Jimmy Smith, expert en pulsations irrésistibles. La curiosité du trompettiste ne s’arrête pas en si bon chemin, et il signe en 1997 l’enregistrement «Habana», qui décroche le Grammy du meilleur album latin jazz.

S’il accompagne la chanteuse de velours étoilé Shirley Horn ou brille aux côtés de Herbie Hancock et Michael Brecker (encore un Grammy, et un concert à Montreux en 2002), le souffleur se fait aussi une spécialité d’accompagner la montée d’une génération qui rénove la soul, le funk, que ce soit en leader avec sa formation RH Factor ou en faisant briller les productions d’Erykah Badu, de D’Angelo, de John Legend ou du rappeur Common. En ce sens, il préfigure les vibrantes recherches des musiciens West Coast actuels, tel Kamasi Washington.

Les problèmes de cocaïne de Roy Hargrove étaient notoires. La semaine dernière encore, il avait été admis à l’hôpital pour une insuffisance rénale. Son dernier concert dans la région date de 2014, à JazzOnze+.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.