Passer au contenu principal

Vol au-dessus du lit de KiKu

Le collectif international met en musique les cauchemars apocalyptiques d’un athée allemand du XVIIIe siècle. Explications.

Les Lausannois de KiKu (Yannick Barman et Cyril Regamey) se joignent au guitariste Dominique Doyon et aux voix de Blixa Bargeld et de Black Cracker (de g. à dr.) pour une fresque sonore à la densité captivante. DR
Les Lausannois de KiKu (Yannick Barman et Cyril Regamey) se joignent au guitariste Dominique Doyon et aux voix de Blixa Bargeld et de Black Cracker (de g. à dr.) pour une fresque sonore à la densité captivante. DR
DR

Au commencement était le Verbe. Celui, germanophone, d’un fantastique monstre de l’avant-garde berlinoise, Blixa Bargeld, tombé dans les filets d’un bel oiseau romand, KiKu. La rencontre entre l’ancien compère de Nick Cave et le duo lausannois formé du trompettiste Yannick Barman et du batteur Cyril Regamey était déjà un joli coup à l’actif de ces derniers. «Nous l’avions invité pour un projet spécial et unique il y a quelques années, raconte Barman. Cela s’est tellement bien passé que ce collectif, aussi composé du rappeur new-yorkais Black Cracker et du guitariste David Doyon, est devenu le projet principal de KiKu. En l’occurrence, c’est Blixa qui m’a proposé de composer un nouvel album autour du texte de Jean Paul. Il en avait l’envie depuis longtemps.»

Johann Paul Friedrich Richter, dit Jean Paul, compte parmi ces noms oubliés d’un romantisme mystique, redécouverts par une génération d’artistes iconoclastes. L’écrivain avait fait sensation en publiant le roman Siebenkäs en 1796, dans lequel il découvrait en songe les morts revenir autour d’un Christ décharné, contraint de leur annoncer en pleurant «qu’il n’y a point de Dieu.» «Travailler à partir d’un texte était nouveau pour moi», confesse Yannick Barman, qui s’est attelé à la composition des onze morceaux d’Eng, Düster und Bang comme un album concept, où chaque titre se rapporte à une prose, à une ambiance ou à une voix particulière — qu’il s’agisse du rap de Black Cracker ou du timbre profond de Blixa Bargeld. «Les durées de ces chansons ne sont pas standards, mais elles comportent des schémas couplets-refrains et des mélodies. Avoir deux vocalistes sur scène, ça change aussi notre rapport aux spectateurs. Toute cette liberté nous permet d’aller vers de nouveaux publics.»

Bientôt Berlin

Venu du jazz en combo instrumental trompette-batterie, KiKu s’est ainsi ouvert à d’autres ambitions et à de nouveaux lieux. «On a joué au Paléo l’an dernier, c’était top. La puissance de notre son ne nous permet plus vraiment de jouer dans les clubs de jazz, trop petits et en configuration assise.» La semaine prochaine, les Romands rejoindront Blixa Bargeld à Berlin, pour leur premier concert en terres allemandes. La chance d’avoir un nom célèbre (il fut aussi le meneur d’Einstürzende Neubauten, révolutionnaires bruitistes pionniers de la musique industrielle) au sein de leur formation. «Blixa est un type au caractère pas facile. Mais c’est plutôt agréable de savoir qu’il vient avec nous parce qu’il aime notre musique. Il n’aurait aucun besoin de nous sinon.»

Les prochains mois s’annoncent bien occupés pour les deux têtes originelles de KiKu, camarades de jeu depuis qu’ils se sont rencontrés au Conservatoire de Lausanne au milieu des années 90. «Je fixe à la base des batteries électroniques sur les chansons, puis Cyril pose son jeu sur ces architectures, y insufflant son style. On se connaît par cœur, on a nos réflexes. David Doyon nous a aussi beaucoup apporté. Il a fait l’EJMA mais a inventé son propre langage à la guitare, notamment par le travail du son. Ma trompette n’est pas indispensable dans la composition, mais j’en joue très souvent en modulant parfois le son. C’est le lien entre l’organique et l’electro.»

Hybride, polyglotte, transgénérationnel: l’oiseau KiKu a de quoi voler plus loin que les frontières suisses.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.