Passer au contenu principal

Avec les Young Gods, les Caves du Manoir fêtent passé et avenir

La salle de Martigny, 40 ans de bons et loyaux services, célèbre son anniversaire.

Samedi, les Young Gods retrouvent la plus ancienne salle rock de Suisse romande.
Samedi, les Young Gods retrouvent la plus ancienne salle rock de Suisse romande.
Mehdi Benkler

Quarante années au compteur, tapies dans les fondations pierreuses d’une bâtisse de Martigny mais irradiant dans toute la Suisse romande: les Caves du Manoir fêtent en cette fin de semaine, en même temps que leur anniversaire, une histoire rock parmi les plus anciennes du pays et une régénération réussie, au terme d’une saison record qui vit 4000 spectateurs la fréquenter.

En 1977, les jeunes Octoduriens se prénommaient Roger, Charles-Albert, Marc-Henri; ils écoutaient de la chanson à texte et, pour remuer ce Valais central si paisible, commencèrent à convier au sous-sol du Manoir de la ville quelques chantres babas, d’Yves Duteil à Sarclo, de Thiéfaine à Michel Bühler. Les Caves étaient nées. Dix ans plus tard, la relève branchée punk et new wave réussit l’exploit de placer Martigny au centre de la carte du rock alternatif. Ou comment la venue de Bérurier Noir fit trembler la jeunesse valaisanne, qui craignait une baston massive entre punks, skins rouges et skins nazis…

La salle se fait plus metal et techno avec la fin du siècle, avant un passage à vide au début du millénaire, dans un genre urbain moins bien identifié. Depuis 2002, l’association Subnascor a repris les rênes et ouvre grand la focale pour mieux dénicher les objets bizarroïdes, des cultissimes Lords of Acid à l’ex-Queens Of The Stone Age Nick Oliveri et, même, les stars metal de Gojira, revenues par plaisir et fidélité jouer dans le lieu qui leur avait donné leur chance à leurs débuts.

Acceptant sa petitesse, la salle de 250 places joue la carte de la curiosité assumée. Elle se garnira la saison prochaine d’une programmation classique inédite, que la fiesta de cette fin de semaine dévoile avec un brunch dominical donné par Valéik, association d’étudiants valaisans de la Haute Ecole de musique de Lausanne. La veille, les Young Gods auront joué, élégant symbole entre passé et avenir, les Caves ayant accompagné dans les années 80 les premiers pas du trio expérimental. Vendredi, Don Choa rappe. Jeudi, KiKu invite Blixa Bargeld, ex-bras droit de Nick Cave. Ce mercredi enfin, «2001 l’Odyssée de l’espace» est projeté et rejoué par The Kompressor Experiment, parmi les jeunes musiciens du cru branchés sur le courant continu des Caves.

----------

Martigny, Caves du Manoir Jusqu’au di 23 septembre www.cavesdumanoir.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.