Pierre Alain défend la langue française dans la chanson romande

MusiqueL’Académie romande propose une soirée débat à Pully vendredi. Questions à son président.

Pierre Alain, président de l'Académie Romande.

Pierre Alain, président de l'Académie Romande. Image: Jean-Claude Gadmer

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment préserver la chanson romande qui utilise encore la langue française? Et surtout, comment la valoriser et la rendre plus accessible? Ces questions feront l’objet d’une soirée de réflexion et de débat organisée ce vendredi à Pully par l’Académie Romande, qui œuvre à sauvegarder la langue française en Romandie. Parmi les intervenants: Philippe Martin, programmateur musical et animateur à Option Musique ou Vincent Salvadé, directeur de la SUISA, société de gestion des droits d’auteur en Suisse.

Le débat sera suivi d’un buffet et d’un concert de sept artistes romands, dont le chanteur et auteur-compositeur genevois Pierre Alain, qui n’est autre que le président de l’association organisatrice de l'évènement. Interview.

Quels sont les enjeux pour les artistes romands aujourd’hui?
D’une part, nos artistes ne sont pas défendus correctement. Pourtant, les radios les diffusent de plus en plus. Mais je constate qu’il y a souvent un mur entre les programmateurs et les artistes, le contact est souvent inexistant. Ce qui implique que beaucoup de ces derniers restent souvent sur le carreau. Le programmateur choisit ce qu’il veut et le public en sera tributaire. D’autre part, il est encore très difficile de vivre de sa musique lorsqu’on est auteur, compositeur ou interprète. Il n’y a pas assez d’aide de l’État, pas de syndicat, pas de revenu d’intermittent du spectacle.

La faute à qui?
Principalement au manque de moyens financiers, tant dans les médias que dans le monde du spectacle. On est une trop petite région pour permettre à nos artistes de rayonner correctement et de trouver un public assez large. Il leur faudrait une reconnaissance des médias et du public français. Et pour ça, il faut aller à Paris. Je pense malheureusement que c’est inévitable aujourd’hui.

La langue française a-t-elle tendance à se perdre dans la chanson romande?
Plus on passe des titres en anglais sur les ondes, plus le français se perd. Moi je veux le défendre. Beaucoup de Romands écrivent en anglais. À mon avis, ils vont se casser le nez car ils n’atteindront jamais le marché anglo-saxon. Dans la chanson moderne, le français revient un peu, notamment grâce à la popularité du rap. Et je m’en réjouis!

Créé: 10.10.2019, 12h58

Informations et réservations:

Pully, Théâtre de la Voirie
Ve 11 oct. (dès 17h)
Entrée libre, réservation obligatoire: 022 786 41 71
www.theatredelavoirie.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.