Pierre-Alain Capt a retrouvé l'âme de la céramique antique

PortraitPassionné, perfectionniste et autodidacte, cet habitant de Cuarny a mis toute une vie à retrouver les recettes perdues des potiers de l'antiquité. Aujourd'hui, ce génie reconnu reproduit les céramiques d'alors à l'identique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Peu de personnes peuvent prétendre, comme Pierre-Alain Capt, avoir réellement compris la céramique antique. Le matériel de base du quotidien de nos ancêtres. Ce qui faisait leurs plats, leurs pots, les coupes à libations. Avoir capté l’essence, aussi, de ce qui faisait le métier de potier gallo-romain, penché sur le tour à bâton, les mains tachées d’argile et le visage accaparé par l’ouvrage.

Ce passionné et autodidacte ne compte plus les heures passées à compulser la littérature scientifique. Ni celles écoulées à expérimenter, échouer, recommencer, puis enfin réussir à reproduire à l’identique – voire mieux – des récipients dont la recette s’est perdue depuis des siècles. Peu à peu, sa ferme de Cuarny s’est transformée en atelier, en temple des poteries antiques, du fin gobelet métallescent en passant par les pots gaulois. «Je ne sais pas ce qui m’a pris, lâche-t-il dans un grand sourire. J’ai toujours voulu comprendre d’où venait chaque tesson, qui l’avait fait et comment. Un beau jour, j’ai construit un four dans mon jardin. Je ne sais pas. J’ai dû être frappé par la foudre.» Jupiter ou Taranis a visé avec sagesse. Aujourd’hui, Pierre-Alain Capt est considéré par les archéologues et les spécialistes comme une référence européenne en la matière, respectée et consultée.

Tout a commencé quand ce gamin d’Yverdon, fils d’un décorateur mouleur de céramique, fouille un village lacustre près de Clendy avec son professeur de collège Michel Egloff. «On a dégagé des panoplies entières de silex. Ça m’a fasciné. J’ai demandé à devenir archéologue, mais on m’a dit que j’étais tout juste bon pour tenir une clé à molette. Comme j’avais la «tête carrée» ils m’ont envoyé chez la psychologue scolaire. Finalement, j’ai appris à tenir une clé à molette. Bref. C’était ça la bonne société d’alors.» Ce n’était qu’un contretemps. Pierre-Alain Capt se forge un amour pour la cause maoïste, est formé comme mécanicien sur machines, et finit par enchaîner les petits boulots. Il se retrouve à la tête d’une entreprise de matériel de physiothérapie quand, plutôt que la foudre, c’est le crabe qui le frappe. «Un jour, je me suis retrouvé avec deux cancers, plus de boulot et pas de chômage. Ce qui m’a sauvé, c’est cette passion. J’avais mis le doigt dans l’engrenage.» Son ton est profond, jovial. Le débit passionné. Toujours lucide.

Pour comprendre le potier antique plutôt que les typologies des archéologues, Pierre-Alain Capt fait table rase. «J’ai cette fascination pour le geste parfait, celui qui donne la forme et la couleur. J’ai préféré tout oublier des techniques modernes.» Alors il cherche l’argile naturelle – moins pure que l’industrielle – dans des sillons du Nord vaudois. Il se promène dans les ateliers du Népal ou d’ailleurs et s’en inspire pour reproduire les décors en barbotine – soufflées avec des graminées séchées – ou les lignes de guillochis. Un assistant de l’UNIL, l’archéologue Thierry Luginbühl, deviendra son parrain scientifique et le poussera à retrouver les engobes et les cuissons antiques. Il y est parvenu.

Entre l’artisan et l’artiste, le médiateur et le scientifique malgré lui, Pierre-Alain Capt est aujourd’hui un puits de connaissance qui écume les manifestations et ne manque jamais de toucher le grand public. C’est ça, et la vente de ses pièces, qui remplit désormais la marmite de son ménage à deux. «L’occasion de fonder une famille ne s’est jamais présentée. Finalement dans la vie, tout est fait de hasards.»

La tête toujours droite, les mains agitées et le cœur généreux, Pierre-Alain Capt n’est pas au bout de son ouvrage. «Je veux donner une âme à ces pièces. Une profondeur.» Il montre un splendide gobelet sombre. «Il reste à comprendre qui étaient ces potiers, quelle était leur place dans la société antique. Qui sait. Ils étaient sans doute considérés comme de la tourbe.» Le regard acéré de l’ouvrier n’est jamais loin. Mais avec lui, il est intemporel.

Les œuvres de Pierre-Alain Capt: arscretariae-archeoceramique.blogspot.ch (24 heures)

Créé: 11.01.2017, 09h01

Carte d'identité

Né le 2 juillet 1954 à Yverdon.

Quatre dates importantes


1967 Fouille à l’avenue des Sports, découvre le silex et l’histoire.

1973 Devient mécanicien sur machines.

1985 Découvre ses premiers tessons romains au bord d’un champ à Yvonand.

2005 Lâche tout et se consacre entièrement à la poterie antique.

Articles en relation

Une association se crée pour soutenir la céramique

Arts Fort d’un premier succès en 2014, la Biennale internationale de la céramique de Saint-Cergue se donne une structure autonome pour pérenniser la manifestation. Plus...

A l'Unil, sacrifice animal et lancer du disque à l’antique

Lausanne Le petit peuple des sciences de l’antiquité de Dorigny s’est livré à une reconstitution des Jeux olympiques de la Grèce ancienne. Plus...

Le port antique de Lousonna a refait surface

Archéologie Les archéologues ont mis au jour les vestiges d'une portion du port gallo-romain de Vidy. Situé sous l'extension du CIO, il a contribué à l'essor de l'agglomération antique. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...