La poésie en balade à Morges pour trois jours

LittératureDès ce mardi, des auteurs en balade dans la ville et la région transmettent leurs mots et leur passion par des lectures et des ateliers.

Laurence Verrey, instigatrice de ce rendez-vous poétique, s'est amusée à coller des vers sur les canons de la cour du château.

Laurence Verrey, instigatrice de ce rendez-vous poétique, s'est amusée à coller des vers sur les canons de la cour du château. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Laurence Verrey écrit depuis l’adolescence, elle a publié plusieurs livres, elle préside l’association Poésie en Mouvement. Parce qu’elle a envie de transmettre et de partager sa passion pour les mots et ce langage personnel, elle a inspiré un rendez-vous, à Morges, entre la poésie et le public, entre des poètes et des gymnasiens, entre l’écriture et la vie.

D’une part, dès aujourd’hui et jusqu’à vendredi, des poètes et des auteurs invités vont se promener en ville et en divers lieux de la région pour s’inspirer et écrire; d’autre part, le public – sur inscription – pourra participer à deux ateliers d’écriture avec les écrivains Pierre Fankhauser et Blaise Hofmann.

Mais, dans le fond, qu’est-ce que la poésie? Et qu’est-ce qu’un poète? Et comment écrit-on de manière poétique? Laurence Verrey, au premier jour de ces Salves poétiques au nom bien trouvé – elle a accroché en souriant des poèmes aux canons de la cour du château! – livre sa réponse: «Chacun de nous a en lui des étincelles de poésie. Après, il faut avoir envie d’en faire quelque chose, prendre du temps pour travailler les mots, entendre et écrire ce qui parle à nos sens, entre tumulte et silence. La poésie est à notre portée pour autant que l’on veuille bien ouvrir son cœur.»

Ouvrir son cœur, mais aussi ses yeux, c’est ce que vont faire les poètes et les artistes que les habitants de la ville verront sans doute passer ici et là, et qu’ils retrouveront jeudi après-midi sous le fraternel marronnier de la place de l’Hôtel-de-Ville, puisqu’ils y liront leurs textes, en compagnie de la comédienne Rita Gay. «L’idée est de restituer au public ce que leurs promenades leur auront inspiré. C’est un travail, celui du messager, de l’ouvrier qui rend les choses accessibles à tous.»

«La poésie a le pouvoir de ralentir le temps, d’éveiller le regard. Elle n’est pas le fait de rêveurs coupés de la réalité, elle naît d’un travail, d’une conscience»

Mais qui est poète, qui peut se dire poète? «Je ne peux parler qu’en ce qui me concerne, alors disons que je ne me sens guère en phase avec notre société et ses valeurs; que j’ai une sensibilité qui entretient en moi une forme de désespoir face au monde; mais l’une des fonctions de la poésie est justement de faire surgir de l’espoir. Le désespoir peut être levain ou bourreau, il est constitutif de notre condition, soit il risque d’écraser l’être, soit il le pousse à réagir. Et, je l’affirme, la poésie n’est pas le fait de rêveurs coupés de la réalité, elle naît d’un travail, d’une conscience, elle a le pouvoir de ralentir le temps, d’éveiller le regard. Et pendant ces trois jours des Salves poétiques à Morges, elle est gratuite!» Gratuite? «Aucun livre ou recueil n’est à vendre – sauf, comme d’habitude, dans les librairies – et nos deux ateliers d’écriture sont ouverts à tous.»

Le défi lancé par Laurence Verrey et ce rendez-vous – qu’en aucun cas elle ne veut appeler festival – est intéressant: au contraire d’autres journées morgiennes consacrées à la littérature, celles-ci ne mettent pas en vitrine de grands noms ou des célébrités internationales. Juste des auteurs de qualité, des poètes de différentes origines et cultures, impatients et heureux de faire passer vers l’autre un peu de ce souffle d’espoir fertile qui les anime.

Autre rendez-vous original lié à la poésie, mais à Lausanne cette fois. Le 30 avril au Buffet de la Gare (La Pinte), des auteurs de haïkus se retrouveront pour lire et entendre leurs textes. Comme le veut l’esprit de cette forme de poésie, ils échangeront leurs idées pour avancer, progresser, affiner leur quête du mot juste et du minimalisme qui en dit beaucoup. Ce rendez-vous, à 18 h 30, sera ouvert à chacun et verra aussi les auteurs réunis choisir ce qu’ils estimeront être le meilleur de leurs haïkus ainsi rassemblés. Plus de renseignements sur kukai-romand.ch. (24 heures)

Créé: 21.04.2015, 10h17

Infos pratiques

Aujourd’hui 14 h-18 h,
Atelier tout public - sur inscription - d’Ecritures urbaines, avec l’écrivain Pierre Fankhauser. A 20 h 30, poésie Nord Sud, «Où vont les fleuves», création poétique à deux voix avec Dominique Sorrente et Marie Ginet, au château de Morges.


Mercredi 22 avril 18 h-21 h,
Atelier d’écriture avec l’écrivain Blaise Hofmann. Sur inscription.


Jeudi 23 avril 16 h 30-18 h 30, lecture sous le marronnier, place de l’Hôtel-de-Ville (Musée Forel en cas de pluie) avec les poètes Angèle Paoli, Claire Genoux, Dominique Sorrente, François Debluë, Françoise Matthey, Laurence Verrey, Nimrod, Maram al-Masri. Et la comédienne Rita Gay.

Vendredi 24 avril 20 h 30,
Nuit des poètes, animée par des auteurs. Gymnasiens et poètes partagent leurs textes aux caves de Couvaloup.

www.salvespoetiques.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...