Poussez la porte des châteaux

FamilleHonneur au jeu et aux stratégies centenaires dans 21 forts historiques, dimanche, à travers la Suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est en trois langues, «Jouer! Giocare! Spielen!» que l’association Les châteaux suisses, fondée en 2014, lance le thème de sa quatrième journée nationale, dimanche 6 octobre. Forte de 21 bâtisses historiques dans dix cantons et trois régions linguistiques, elle s’apprête à accueillir deux nouveaux venus l’année prochaine. «Nous nous sommes fixé un maximum de 30 châteaux», explique Marco Castellaneta, président de l’association faîtière. Pour être membre, chaque lieu doit remplir les critères du Conseil international des musées (ICOM), notamment être une institution publique, située proche d’une ville et ouverte entre cinq et six jours par semaine.

La Journée des châteaux est l’occasion de mettre en lumière ces sites chargés d’histoire à travers une thématique relativement large capable de se décliner aussi bien dans un écrin moyenâgeux que baroque. Après la mise en avant du patrimoine culturel en 2018, le jeu, et ses multiples formes, est à l’honneur dans les châteaux vaudois (lire ci-contre) et ailleurs en Suisse. «Le public est toujours plus présent à la manifestation, souligne le président. Elle a vu sa fréquentation augmenter de 20% pour atteindre 12 000 visiteurs l’année dernière.»

Les fleurons tels Gruyères et Chillon restent les plus populaires bénéficiant d’une reconnaissance à l’international. «Nous constatons que la Suisse est de plus en plus considérée comme un pays de châteaux et châteaux forts. En 2018, nous avons pu attirer plus d’un million de visiteurs.»

Divers lieux à travers la Suisse Di 6 octobre (10 h-17 h) chateauxsuisses.ch

Créé: 03.10.2019, 11h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.