Prenez le temps d’admirer le pouvoir!

VisitesLes Journées européennes du patrimoine proposent d’explorer des témoins historiques imposants qui rappellent l’autorité.

Visite de l'Hôtel de Ville de Lausanne.
Vidéo: MARCELINE MICHON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

De tout temps, le pouvoir a aimé construire des ouvrages qui s’imposaient comme témoins de son autorité. On pense bien sûr à des palais ou à des châteaux, mais les Journées européennes du patrimoine qui ont lieu ce week-end proposent également de découvrir d’autres symboles que les puissants ont laissés en héritage.

Parmi plus de 300 propositions de visites et de balades dans tout le pays, le canton de Vaud en accueille une bonne vingtaine. Avec des bâtiments évidents, comme le Château de Prangins, qui héberge le Musée national suisse, bâti par un financier devenu baron et qui voulait célébrer sa nouvelle fortune en 1723. D’autres châteaux ouvrent rarement au public, comme Saint-Maire (ndlr: dont le cadran solaire est expliqué dans la vidéo ci-dessous), à Lausanne, siège du Conseil d’Etat vaudois, construit comme palais des évêques de la ville par Guillaume de Menthonay dès 1396. Il subit actuellement une rénovation importante qui a permis, entre autres, la mise au jour de pièces archéologiques ou historiques et la rénovation des peintures médiévales.

Comment lire un cadran solaire

Les amateurs de châteaux pourront également se rendre dans les musées de Morges, se promener dans le domaine de Bois-Bougy à Nyon où les deux tours rappellent l’histoire de cette «maison haute», se balader en visite guidée à Lavaux sur les traces des Bernois, admirer les murs de celui de la Roche, à Ollon, avec ses peintures et ses graffitis, ou découvrir la maison forte de Rougemont, érigée en 1571 à côté de l’église du couvent clunisien (seul élément religieux de ces Journées).

Le pouvoir politique se tient aussi dans des hôtels de ville qui veulent en imposer, l’ancien d’Aigle en rénovation, celui de Morges, déjà rénové, ou celui de Lausanne. La justice, elle, se donne dans des bâtiments emblématiques comme le Palais de Justice de Montbenon ou le Tribunal fédéral, à Lausanne, qu’on visite en compagnie de spécialistes.

Plus étonnante au premier abord, cette mise en avant de la gare de Vallorbe, construite au tournant du XXe siècle, nœud ferroviaire et douanier qui a modelé la ville, avec ses logements pour travailleurs étrangers ou ce bâtiment des voyageurs, construit en «Heimatstil» par les architectes lausannois Taillens & Dubois. On se rappellera aussi la vocation touristique de Ballaigues, première «station d’étrangers du Jura vaudois», où l’Auberge de la Croix-d’Or ou la Pension Leresche témoignent.

A Moudon, on remonte les traces d’un marchand du XVIIIe sur l’ancienne route essentielle reliant Berne à Lausanne, qui voit encore le pont de Bressonnaz où l’on s’acquittait du péage et l’ancienne auberge attenante. Le pouvoir est partout!


Divers lieux en Suisse Sa 9 et di 10, horaires sur le site (certaines sur réservation) www.venezvisiter.ch (24 heures)

Créé: 08.09.2017, 09h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...