Le Prix suisse du livre récompense Monique Schwitter

LittératureLe roman «Eins im Andern» de la Zurichoise a été récompensé par le Prix suisse du livre 2015.

L'écrivain Monique Schwitter avait déjà reçu un prix pour son premier livre.

L'écrivain Monique Schwitter avait déjà reçu un prix pour son premier livre. Image: Patrick Straub/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La distinction, dotée de 30'000 francs, a été remise dimanche à Bâle, dans le cadre du festival littéraire BuchBasel.

Agée de 43 ans, Monique Schwitter vit à Hambourg (D) depuis 2010. Son roman est «la biographie d'une femme, forte, pleine d'humour et méditative», a estimé le jury. Malgré une structure stricte - la narratrice établit un lien entre les amours de sa vie et les douze apôtres -, le style ne semble jamais artificiellement forcé.

La concurrence était rude, a dit la présidente du jury Corina Caduff avant d'ouvrir l'enveloppe contenant le nom de la lauréate. Les délibérations ont duré trois heures et demie.

Parmi les derniers sélectionnés en lice figuraient aussi Martin R. Dean avec «Verbeugung vor Spiegeln», Dana Grigorcea avec «Das primäre Gefühl der Schuldlosigkeit», Meral Kureyshi avec «Elefanten im Garten», Ruth Schweikert avec «Wie wir älter werden». Ils ont tous reçu le 2e prix, avec 2500 francs à la clé.

Grâce aux lettres d'amour

Monique Schwitter croit à la force de la littérature. Son plaisir de l'écriture a débuté avec des lettres d'amour, avait-elle expliqué un jour. L'écrivaine a étudié le théâtre à Salzbourg (A). Elle a notamment été engagée dans des théâtres à Zurich, Francfort (D), Graz (A) et Hambourg. Elle y a brillé par ses mises en scène et ses programmes musicaux.

Pour sa première oeuvre, «Wenn's schneit bei Krokodil», Monique Schwitter avait été récompensée en 2006 par le prix Robert Walser et par le prix d'encouragement de la fondation Schiller Suisse. Elle a ensuite publié en 2008 le roman «Ohren haben keine Lider» et la pièce de théâtre «Himmels-W».

Elle a quitté la scène en 2010 et publié le conte «Goldfischgedächtnis». Depuis 2012, la Zurichoise est membre de l'Académie libre des artistes de Hambourg. (ats/nxp)

Créé: 08.11.2015, 17h56

Articles en relation

Mathias Enard reçoit le prix Goncourt 2015

France Quatre auteurs étaient en lice pour l'obtention du plus célèbre des prix littéraires. Plus...

Le Grand Prix suisse 2015 honore Adolf Muschg

Littérature Cette distinction dotée de 40'000 francs est la plus prestigieuse de Suisse. La Valaisanne Noëlle Revaz a aussi été distinguée. Plus...

Sept écrivains décrochent le Prix suisse de littérature

Distinction La Valaisanne Noëlle Revaz et le Valdo-Français Frédéric Pajak font partie des lauréats qui reçoivent chacun 25'000 francs. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...