Un Pulitzer pour les «Panama Papers»

Etats-UnisPanama Papers et campagne américaine sont au centre des sujets récompensés par les prestigieux prix du journalisme américain.

Miami Herald reporter Nicholas Nehamas (droite), et Jim Wyss (gauche, via Skype), alors qu'ils apprennnent que le Consortium International de journalistes d'investigation a remporté un prix Pulitzer pour son travail sur l'affaire des

Miami Herald reporter Nicholas Nehamas (droite), et Jim Wyss (gauche, via Skype), alors qu'ils apprennnent que le Consortium International de journalistes d'investigation a remporté un prix Pulitzer pour son travail sur l'affaire des "Panama Papers", auquel ils ont participé (Image - mardi 10 avril 2017) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un prix Pulitzer a récompensé lundi le Consortium international de journalistes (ICIJ) avec McClatchy et le Miami Herald, pour son travail sur les «Panama Papers». L'investigation avait été menée par plus de 300 journalistes, de différents continents.

Les prestigieux prix Pulitzer du journalisme américain ont aussi récompensé notamment cette année plusieurs articles sur la campagne électorale aux Etats-Unis, avec une enquête sur les dons caritatifs du candidat Trump et une analyse sur cette élection particulièrement acrimonieuse.

Du nom du journaliste Joseph Pulitzer, ces prix parmi les plus prestigieux en matière de journalisme et de création artistique sont attribués depuis 1917.

Panama Papers

Dans la catégorie «explanatory reporting» (journalisme «explicatif»), le Consortium international de journalistes (ICIJ) qui ont révélé l'affaire des "Panama Papers" a été distingué, ont annoncé lundi les organisateurs à New York.

En Suisse, le travail avait été coordonné par la cellule enquête du Matin Dimanche et de la SonntagsZeitung.

Quelque 11,5 millions de documents révélaient en avril 2016 des avoirs dans les paradis fiscaux de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan. Ils ont débouché sur l'ouverture de nombreuses enquêtes dans le monde et ont notamment conduit le Premier ministre islandais et un ministre espagnol à la démission. Les données révèlent plus généralement l'ampleur de l'utilisation de sociétés offshore aux fins de dissimuler des actifs dans des territoires opaques et à très faible fiscalité. Ces documents ont d'abord été obtenus par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) avait ensuite réparti le travail d'exploitation, qui a duré environ un an, entre les publications membres.

Campagne

David Fahrenthold du quotidien The Washington Post a remporté le prix du reportage national pour «un modèle de journalisme transparent», a relevé le comité, avec un nouveau mode d'investigation du journaliste qui a demandé l'aide de ses abonnés sur Twitter pour retrouver la trace de dons de Donald Trump à des oeuvres caritatives. David Fahrenthold a enquêté sur les affirmations trompeuses du candidat à la Maison Blanche, sur sa générosité envers des causes caritatives. Il a aussi révélé que Donald Trump s'était vanté en termes très crus d'avoir une attitude dégradante envers des femmes, propos enregistrés dans une vidéo en 2005.

Peggy Noonan, du Wall Street Journal, a été saluée pour «des articles magnifiquement présentés ayant connecté les lecteurs aux vertus partagées des Américains pendant l'une des campagnes politiques les plus clivantes de la nation».

Le Pulitzer «service public», le plus convoité, est revenu au New York Daily News et au site d'informations ProPublica pour avoir mis au jour l'application abusive par la police de la règlementation concernant les expulsions. Ce comportement répandu a affecté des centaines de personnes, la plupart issues de minorités pauvres.

Le New York Times (NYT) repart avec le prix du reportage international pour s'être penché sur les efforts du président russe Vladimir Poutine afin d'étendre l'influence russe à l'étranger, y compris avec des assassinats, du harcèlement en ligne et des coups montés contre des opposants.

Et C.J. Chivers, du NYT, a obtenu un prix pour avoir décrit la plongée dans la violence d'un Marine après son retour d'une zone de combat.

Le photographe indépendant Daniel Berehulak a remporté le Pulitzer pour la catégorie photo «Breaking news», portant sur la lutte antidrogues aux Philippines. Ses clichés ont été publiés dans le New York Times.

Le prix pour la photo de reportage est revenu au Chicago Tribune qui a publié le portrait d'un enfant de 10 ans, qui a survécu à une fusillade à Chicago, et de sa mère s'employant à reprendre le cours de leur vie après ce drame. (afp/nxp)

Créé: 11.04.2017, 00h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...