Passer au contenu principal

«Le Ranz des vaches» se décline en panoramique

Plus que deux jours avant d’entendre la version 2019. Une très belle réédition permet de patienter.

Le "Ranz des vaches", une tradition toujours vivante. Lors des désalpes et notamment à Charmey (ici en 2018), le chant fait partie du programme.
Le "Ranz des vaches", une tradition toujours vivante. Lors des désalpes et notamment à Charmey (ici en 2018), le chant fait partie du programme.
Mélanie Rouiller

L’idée avait fait «jazzer» – même si le rythme ne correspond pas vraiment à un air pastoral. Donc «Le Ranz des vaches» ne deviendra pas l’hymne officiel du canton de Fribourg, la motion de deux députés UDC ayant été retirée il y a à peine quelques semaines: ils imaginaient faire ratifier le décret le 20 juillet, journée cantonale fribourgeoise à la Fête des Vignerons. Mais l’épisode ne fait qu’ajouter à la très longue histoire d’une mélodie ancestrale contée dans «Le Ranz des vaches. Du chant des bergers à l’hymne patriotique». Sortie en 1984, cette somme d’explications, d’anecdotes, de témoignages autour d’un chant populaire repris par I Muvrini ou Bastian Baker n’allait pas manquer le rendez-vous de la Fête des Vignerons 2019, lieu où il est chanté depuis 1819. Aussi, dans cette réédition augmentée d’une très riche iconographie revue et complétée, un chapitre est désormais consacré aux solistes de la Fête et un autre à cette éventualité qui fait encore trembler les plus conservateurs: «Le Ranz des vaches» entonné par une femme.

À l’origine chant de pâtre – mais on ne sait pas vraiment de quand il date –, la mélodie appartient à la tradition orale jusqu’au XVIe siècle, et c’est par l’Allemagne qu’elle entre dans l’histoire écrite. L’air harmonisé pour deux voix suit le modèle fondamental que nous connaissons et paraît sous le titre «Der Appenzeller Kureien Lobe Lobe». Des petites perles, il y en a d’autres dans cet ouvrage. Tant il serpente entre les arts, les sentiments et les êtres liés à cet air dont «l’étrange pouvoir» n’est plus à prouver. Un indispensable!

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.