Regard décalé pour festival en fête

ScèneAux Diablerets, revue, concerts et animations rythment le jubilaire de la manifestation dédiée aux films alpins.

Les comédiens Frédéric Martin et Pierre Miserez font partie de la joyeuse équipe de la revue «Passe-moi mes lunettes».

Les comédiens Frédéric Martin et Pierre Miserez font partie de la joyeuse équipe de la revue «Passe-moi mes lunettes».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Passe-moi mes lunettes», la revue spectacle marquant les 50 ans du Festival international du film alpin des Diablerets (FIFAD), ouvre les feux de la manifestation vendredi soir. «Le titre? Un clin d’œil à la télévision. Plusieurs directeurs du FIFAD y ont fait carrière. Et tout particulièrement à Benoît Aymon et sa célèbre émission», explique Jacques Mooser, metteur en scène et acteur. Il promet du rire mais pas de vulgarité. «On reste au-dessus de la ceinture car ici on célèbre quelque chose. Ce n’est pas le même ton que la Revue de Thierrens ou de Servion.»

Sur la scène de la salle des congrès, Jacques Mooser convie ses complices, Nathalie Devanthay, Pierre Miserez et Frédéric Martin, à plonger dans les archives du festival. «Un classeur fédéral par année à feuilleter.» L’occasion de fouiller et de dénicher des moments forts, des anecdotes cocasses parmi 50 ans d’histoire de films, de récits d’aventures alpines et surtout de mettre la lumière sur les coulisses de l’événement. Comme décor, un écran où une série d’invités surprises – Yann Lambiel, Sandrine Viglino, Alan Roura ou encore Pierre Aucaigne – participeront à leur manière aux réjouissances, capturés dans des extraits vidéo inédits.

À l’issue du spectacle de vendredi soir, la fête continuera en musique avec un concert (gratuit, 22h30) du groupe Flashback, qui promet de redonner du coffre au rock des années 80. Une pluie de notes déferlera toute la semaine en hommage à cette édition jubilaire, dirigée cette année pour la première fois par Benoît Aymon. Samedi 10 août, jour officiel des premières projections, place à l’auteur-compositeur Vincent Barbone qui proposera un concert aux accents américains (18h30 et 22h30). Jeudi 15 août, la musique de ZZ Top résonnera dans la vallée des Ormonts avec «Un tribute to» du groupe Les Fuzz Top (22h30). Sans oublier la présence de DJ El Bianchi (ve 16, 22h30) et Les Waiters avec leurs reprises de tubes français et américains samedi 17, en clôture du festival.

Outre les réjouissances festives et la salle obscure, le FIFAD incite également à découvrir les sommets et la région en compagnie de guides avec une activité par jour du lundi 12 au vendredi 16. Parmi elles, des randonnées à thème sur les traces laissées par la dernière glaciation (lu 12) ou une autre pour apprendre à gérer l’alimentation et l’hydratation en marchant (ma 13). Les enfants ne sont pas oubliés. Accrobranche, tyrolienne, blocs d’escalade sont au programme tous les jours, en marge de la manifestation.

Créé: 07.08.2019, 17h50

Les Diablerets, salle des congrès
Spectacle: ve 9 août (20h45)
Jusqu’au sa 17 août
www.fifad.ch

Articles en relation

L’Everest catalyse toujours l’émotion

Montagne Le toit du monde est à l’honneur du Festival du film alpin des Diablerets (FIFAD). Regard contrasté de deux himalayistes suisses Plus...

Reinhold Messner, vedette de la 50e édition du FIFAD

Les Diablerets Le festival qui se déroule du 10 au 17 août rendra hommage au passé, tout en se projetant sur l’avenir. Plus...

Dans le Sud-Tyrol, six musées sur l’alpinisme selon Messner

Escapades Le pionnier italien des ascensions himalayennes, invité au prochain Festival du film alpin des Diablerets, raconte sa discipline dans des lieux patrimoniaux et contemporains. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.