Safari aux Portes-du-Soleil

EscapadesUn périple à skis emmène les Suisses dans les séduisantes stations françaises de Haute-Savoie.

Séance de yoga aux Gets, dos au massif du Mont-Blanc.

Séance de yoga aux Gets, dos au massif du Mont-Blanc. Image: DR/Keolan-Yoga

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux pays, deux mentalités, une même langue aux accents différents et, surtout, un même amour des montagnes. Les Helvètes connaissent bien le domaine skiable franco-suisse des Portes-du-Soleil, lancé en 1964 à l’Exposition nationale de Lausanne. Mais les Français souhaitent les voir s’aventurer davantage dans leurs stations. «Si les Genevois sont nombreux à venir dans notre village, les Vaudois y sont plus rares, regrette Chrystelle Félisaz, à l’Office du tourisme des Gets. Or nous avons plein de choses à partager. Et cela sans être trop éloignés géographiquement.»

Afin de rapprocher les distances, une offre de «ski-safari» sera lancée en mars au départ de Champéry et de Morgins (VS). Il s’agit d’un séjour itinérant d’une semaine qui permettra aux intéressés de découvrir Châtel, Avoriaz, Morzine et les Gets en se déplaçant de l’une à l’autre station par les pistes. Après avoir passé deux ou trois nuits dans un hôtel valaisan ou savoyard, le skieur s’en ira ailleurs aux Portes-du-Soleil. Et ses bagages seront transférés par la route. Les tarifs pour 8 jours et 7 nuits, forfait de ski dans les douze stations comprises, varient de 1700 à 2200 francs.

Aux Gets, la station fourmille d’idées pour retenir ses amis suisses. Barbara Porret entend les déstresser en leur proposant des séances de yoga à 1750 mètres d’altitude, au haut du Mont-Chéry, face au massif du Mont-Blanc. Très relaxante, cette parenthèse respiratoire de 30 minutes à 1 heure est pour le moins insolite. Et peu onéreuse (de 10 à 20 francs).

Avoriaz, fief du surf, fait une suggestion plus musclée s’adressant aux amoureux d’espaces vierges et de descente dans la poudreuse. «L’École de snowboard développe l’accès au ski de randonnée et la pratique du splitboard sur les pistes de la station en aval de la mythique crête d’Arare», relève Aurélie Berthollier, attachée de presse. Après avoir divisé son splitboard en deux skis distincts, la journée commence par une montée de près de trois heures, avec ces nouvelles lattes équipées de peaux. Arrivé au sommet, il n’y a plus qu’à réunifier les deux parties de sa planche avant de surfer sur les pentes, loin du monde. Ce moment d’évasion coûte près de 50 francs la demi-journée, pour la location du splitboard et l’accompagnement par un guide.

À Avoriaz, il n’est jamais trop tôt pour s’adonner au surf. Le célèbre «Stash», concept de snowpark tout en bois, a désormais un petit frère, le «Lil’Stash». Ce nouveau terrain d’aventure pour les tout jeunes snowboardeurs (de 4 à 14 ans) offre cabane suspendue, miniboarder cross, «snake run» et aire de pique-nique en pleine forêt des Lindarets.

Le safari se poursuit à Châtel. Niché au cœur de la vallée d’Abondance, le village séduit par son charme authentique. Il est connu pour ses beaux chalets alpins, son centre aquatique et le Musée de La Vieille Douane dédié à la contrebande. Familiale, mais aussi festive, la station cultive l’art de recevoir. «Ce sont nos valeurs montagnardes et notre convivialité que nous mettons en avant», confie Pascale Ducrot, à l’Office du tourisme de Châtel. La «chèvre» illustre l’état d’esprit du village qui vient d’accueillir le Festival international de gastronomie «Les Neiges Étoilées». Ce digestif, préparé le plus souvent à base de pommes, se boit mousseux à la sortie du tonneau, comme la mousse qui sort du pis de la chèvre. Il est offert par les hôteliers aux visiteurs en fin de repas pour marquer leur passage. En général, tous y ont droit.

Créé: 09.02.2019, 16h01

Câble fantastique



La station de Châtel propose à ceux qui ont envie de flirter avec les nuages d’embarquer sur le Fantasticable, une tyrolienne géante située à l’arrivée du télésiège des Rochassons.
Confortablement installés dans un harnais, les téméraires, accrochés à ce câble de 1200m de long, survolent, à presque 100km/h et jusqu’à 240m de haut le hameau de Plaine-Dranse. À l’arrivée, les skieurs récupèrent leur matériel acheminé dans la foulée par la même voie dans un sac de transport.

Cuisine du terroir



Pur produit de la région, le Berthoud est incontournable sur les tables du val d’Abondance. Ce mets à base de fromage d’Abondance (AOC) et de vin blanc est servi avec des pommes de terre en robe des champs et de la viande séchée. Le plat aurait été inventé par un dénommé Berthoud, cafetier à Thonon, ou d’un homonyme qui voulait utiliser ses fins de fromage Abondance. Il est particulièrement réussi au Fiacre, à Châtel.

Douce folie



La Folie Douce a posé ses fourneaux et ses platines à Avoriaz, sur le front de neige à l’entrée de la station piétonne. Deux espaces de restauration sont proposés: la Petite Cuisine, un self gourmand, et la Fruitière, une table soignée proposant une cuisine savoureuse midi et soir. Mais le concept de La Folie Douce doit avant tout sa réputation à son show décoiffant. Tous les après-midi, de 14h à 18h30, lors d’un après-ski endiablé, des DJ, des chanteurs et des danseurs font trembler le chalet par tous les temps.

Voie rapide



Une nouveauté pour les remontées mécaniques des Portes-du-Soleil: à Châtel, l’ancien télésiège de 4 places de Pierre Longue (Pré-la-Joux - Plaine-Dranse) a été remplacé. par un télésiège débrayable de 6 places.
Le débit horaire est augmenté de 400 personnes, soit un transport de 3000 personnes par heure. Les altitudes de départ et d’arrivée ne changent pas. Ces travaux s’inscrivent à la suite de la rénovation de la liaison Super-Châtel - Linga en 2015 (photo).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.