L’opéra n’est plus vraiment à la fête à Avenches

BilanUne décision sera prise fin août quant à la pérennité du festival «Opéra en fête», qui n’a attiré que 7600 spectateurs.

Remontera-t-on encore une structure pour le festival dans les arènes l’an prochain? Réponse fin août.

Remontera-t-on encore une structure pour le festival dans les arènes l’an prochain? Réponse fin août. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’édition 2019 d’Opéra en fête à Avenches s’est terminée samedi après quatre représentations données en deux semaines mais, faute de vente de billets suffisante, ses caisses sont désespérément vides.

Le festival proposait cette année une mise en images, en musique et en lumière des plus beaux airs d’opéra, en mettant spécialement en avant «Aïda» de Verdi. Une formule qui avait fait ses preuves l’année dernière, ont souligné les organisateurs. Selon eux, la dernière soirée, samedi, a été inoubliable. Le public a rappelé deux fois les 200 artistes réunis sur scène, par une température nocturne idéale. Le festival demeure cependant dans une situation financière fragile. Lors de cette 24e édition, 7600 personnes ont vu le spectacle, un chiffre inférieur de 30% à ce que s’était fixé la fondation. La pérennité du festival n’est donc pas assurée. Le conseil de fondation d’Avenches Opéra décidera d’ici à fin août de maintenir ou non un spectacle lyrique dans les arènes. Ce choix dépend de l’implication d’éventuels nouveaux partenaires.

Les conditions météo peuvent partiellement expliquer ce résultat décevant. La pluie s’est invitée pour la première; la scène couverte transparente a toutefois permis d’assurer le récital. Les trois représentations suivantes se sont déroulées sous un ciel radieux, mais la canicule de ces derniers jours a pu décourager une partie du public.

Créé: 30.06.2019, 18h22

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.