Le brillant retour de «La Flûte»

DanseLe Béjart Ballet Lausanne reprend l'une des anciennes créations du chorégraphe: «La Flûte enchantée» de Mozart.

La troupe en répétition.

La troupe en répétition. Image: BBL / Grégory Batardon

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce qu’il y a de plus époustouflant dans cette reprise de «La Flûte enchantée»? Je dirais: l’apparition d’Elisabeth Ros en Reine de la Nuit. Cette danseuse au sommet de son art est l’une des doyennes du Béjart Ballet Lausanne et la plus somptueuse des interprètes de ce court morceau de virtuosité. Béjart en 1981 à Bruxelles avait fait de «La Flûte» un ballet, en donnant à voir chaque note de la partition de Mozart. Dans le cas de l’air célèbre de la Reine de la Nuit, cette traduction est d’un charme et d’une drôlerie admirables.

Remonté une première fois à Lausanne du vivant du chorégraphe, ce spectacle a repris vie grâce à Gil Roman. Lui-même ne danse pas, laissant la relève du BBL se partager les rôles autour du toujours flamboyant Julien Favreau en Sarastro. Cette «Flûte» de 2017 est donc fraîche par son interprétation mais reste figée dans sa majesté théâtrale d’origine. Tout est tiré au cordeau, symétriquement agencé et dicté strictement par la musique de l’opéra.

Le récitant (Mattia Galiotto) nous guide, prêtant sa voix aux différents personnages. Bonds et mimiques juvéniles de Papageno (Masayoshi Onuki), élégance compassée de Tamino (Gabriel Arenas Ruiz), grâce indiscutable des dames (Katheryna Shalkina en Pamina, Jasmine Cammarota en Papagena), sans oublier celle des trois Dames de la Nuit, animent le livre d'images.

Le vocabulaire néoclassique employé se coule à merveille sur les notes si dansantes de Mozart. Quand la femme compas et l’homme équerre, plaqués l’un sur l’autre, couronnent le tableau final, on a la confirmation que le maçon Béjart n'a pas voulu dévier des règles d’une construction solide. Et durable. La preuve à Beaulieu jusqu'au 21 juin.

Théâtre de Beaulieu, jusqu'au 21 juin. Complet.

(24 heures)

Créé: 15.06.2017, 19h26

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...